Coronavirus et déconfinement : à Montpellier, découvrez comment s'organise le retour des enfants à l'école

Face aux inquiétudes des enseignants et des parents, Emmanuel Macron a assoupli son discours. Finalement, ce ne sera plus une rentrée coûte que coûte mais un retour en classe progressif et prudent. Avec une organisation qui s'annonce très complexe. Découvrez l'école test moderne de Castelnau-le Lez.

Castelnau-le-Lez (Hérault) - une classe version déconfinement, peu d'élèves, professeur masqué et désinfections répétées - 5 mai 2020.
Castelnau-le-Lez (Hérault) - une classe version déconfinement, peu d'élèves, professeur masqué et désinfections répétées - 5 mai 2020. © F3 LR S.Banus
D'abord, lundi 11 mai, ce ne sera pas la rentrée des classes... dans beaucoup d'écoles, ce sera la pré-rentrée de certains enseignants et personnels administratifs et techniques, tout comme mardi probablement. Il est donc prudent de vous renseigner auprès de votre commune ou de l'établissement scolaire de votre enfant pour connaître la marche à suivre.

De plus, selon des sondages effectués auprès des parents par plusieurs mairies, moins de 50% des enfants retrouveront le chemin des classes.
 

Une organisation complexe quasi militaire... pour des enfants


C'est désormais ainsi... 

Avant de pouvoir prendre son livre favori dans la bibliothèque de l'école ou de jouer au babyfoot, il faut enfiler une paire de gants. Les adultes masqués, la distance sanitaire à respecter, des effectifs limités par classe, des récréations échelonnées et le lavage des mains toutes les 2 heures, suivi de la désinfection systématique des toilettes après chaque utilisation... seront la règle.
 

Le matin, il y a des règles à suivre. C'est pas trop compliqué mais c'est embêtant !" avoue une élève de CM2.


Retrouvez le protocole sanitaire prévu pour la réouverture des écoles.
 
Dans cette école modèle de Castelnau-le-Lez, dans la métropole de Montpellier, les enfants des soignants connaissent déjà toutes ces nouvelles obligations. Ils les ont apprises progressivement dans l'établissement pendant le confinement.
 


Le casse-tête des nouvelles règles !


Des contraintes que tous les élèves qui feront leur rentrée la semaine prochaine vont devoir intégrer... et surtout respecter. Et que tous les directeurs d'école doivent organiser d'ici là.
Mais tous les établissements scolaires ne possèdent pas des locaux aussi adaptés que cette école moderne et récente de Castelnau-le-Lez, visitée par la rectrice de l'Académie de Montpellier avec notre caméra.
 

La reprise étant progressive, les choses vont s'organiser petit à petit. Pour permettre à tous les enfants d'être accueillis, dans certains cas, ce sera un accueil alterné, un jour sur 2 mais la continuité pédagogique sera là pour ceux qui seront à domicile" explique Sophie Béjean, rectrice de l'Académie de Montpellier.

 
Castelnau-le-Lez (Hérault) - visite de la rectrice de l'Académie de Montpellier dans une classe version déconfinement - 5 mai 2020.
Castelnau-le-Lez (Hérault) - visite de la rectrice de l'Académie de Montpellier dans une classe version déconfinement - 5 mai 2020. © F3 LR

Et si Emmanuel Macron a annoncé ce mardi que ce sont les élèves qui en avaient le plus besoin qui devaient être accueillis en priorité, les premiers sondages effectués par les enseignants auprès des parents ne vont pas forcément dans ce sens.
 

Les familles favorisées, où les 2 parents ont un emploi vont devoir remettre leurs enfants à l'école... et puis dans les quartiers où les parents sont sans emploi, majoritairement inquiets, ils vont garder les enfants chez eux. On assistera donc à l'effet inverse recherché" détaille Anthony de Souza, secrétaire SNUIPP 34.


Toutes les écoles de l'Académie ne pourront pas rouvrir la semaine prochaine...
A Montpellier par exemple, qui compte 126 écoles au total, au moins une dizaine d'établisssements du centre ville devrait rester portes closes.
 


Du gel hydroalcoolique pour plus de 8.000 classes de l'Hérault


Le Département de l'Hérault offre des solutions hydroalcooliques à toutes les classes de l’Hérault, maternelles, primaires, collèges et lycées, dans les établissements publics et privés.

Pour permettre une rentrée plus sereine et le respect des précautions sanitaires, chaque classe recevra donc un bidon d’un litre de cette solution.
Dès ce mardi, les sapeurs-pompiers ont débuté la distribution aux maires des solutions hydroalcooliques destinées aux écoles maternelles et primaires, pour être prêt le 11 mai.

Au total, 9.000 litres ont été fabriqués par l’équipe de pharmaciens et de médecins du SDIS de l’Hérault, au travail depuis plusieurs semaines. Par son ampleur, cette opération est unique en France.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société coronavirus/covid-19 santé coronavirus - confinement : conseils pratiques politique polémique rentrée scolaire déconfinement