Déconfinement Coronavirus : à Saint-Brès (Hérault) et Beaucaire (Gard), les maires ne rouvriront pas les écoles

Le maire de Saint-Brès dans l’Hérault et le maire de Beaucaire dans le Gard ont annoncé tous deux ce jeudi 30 avril qu’ils avaient pris la décision de ne pas rouvrir les écoles dans leur commune le 11 mai. Seule la justice les fera plier.
 

Laurent Jaoul, maire de Saint-Brès (Hérault), se dresse contre les décisions du gouvernement dans la gestion sanitaire contre le coronavirus.
Laurent Jaoul, maire de Saint-Brès (Hérault), se dresse contre les décisions du gouvernement dans la gestion sanitaire contre le coronavirus. © DR
Laurent Jaoul, maire de Saint-Brès commune proche de Montpellier, fait de la résistance. Il a annoncé ce matin avoir signé un arrêté municipal ordonnant le maintien de la fermeture des écoles maternelles et élémentaires de sa commune au-delà du 11 mai. Le texte est déposé aujourd’hui sur le bureau du Préfet de l’Hérault :

Les conditions sanitaires ne sont absolument pas remplies. Ma priorité est aujourd’hui de protéger mes concitoyens, les enfants, les personnels des établissements et municipaux. Trop de questions restent en suspens. De surcroît, la responsabilité repose sur les épaules des maires


Le maire de Saint-Brès s’appuie sur la déclaration du président du Conseil national de l’Ordre des médecins. Patrick Boutet avait estimé il y a 10 jours que la réouverture des écoles constituait "un manque absolu de logique’’ et que cela remettrait le virus en circulation. L’élu insiste aussi sur la position du Conseil Scientifique qui préconisait de ne pas reprendre les cours avant le mois de septembre :

Pourquoi l’Etat a suivi le Conseil scientifique en mars et plus aujourd’hui ?


Le Préfet peut saisir la justice


Laurent Jaoul reconnait que le Préfet de l’Hérault a désormais le pouvoir de saisir le juge des référés pour empêcher l’application de cet arrêté : "Si la justice annule mon texte, je me conformerai à son jugement. Mais seule la justice peut me faire plier. J’ai d’ailleurs reçu des centaines de messages de soutien de la population et de parents."
 

Le 14 mars, le maire de Saint-Brès avait déjà lancé un appel à ses administrés pour qu’ils ne se rendent pas aux urnes le lendemain pour le 1er tour des municipales. Lui-même n’avait pas voté, ce qui ne l’avait pas empêché d’être élu. Il avait ensuite demandé l’annulation de sa propre élection. "Elle n’est pas légitime, avait-il expliqué. Il s’agit d’une véritable mascarade’." Saint-Brès avait enregistré ce jour-là une abstention record de 83%.

A Beaucaire aussi, les écoles resteront fermées

Le maire de Beaucaire Julien Sanchez
Le maire de Beaucaire Julien Sanchez © France 3 LR


A Beaucaire, le maire Rassemblement National Julien Sanchez l’a lui aussi annoncé ce jeudi après-midi via un Facebook live : les écoles resteront fermées au-delà du 11 mai : 

Pas question de rouvrir avant le mois de septembre. De nombreux pays ont décidé de ne pas reprendre les cours. Certains ont même fermé à nouveau les écoles après les avoir rouvertes.


Julien Sanchez veut "protéger les enfants et les personnels" et rappelle que, depuis quelques jours, "des pédiatres font état en Europe de maladies graves sur des enfants, probablement en lien avec le Covid-19." Il publiera un arrêté municipal actant cette décision la semaine prochaine. Un service d’accueil sera tout de même assuré pour les enfants des soignants et pour les enfants n’ayant aucune solution de garde.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société polémique politique coronavirus : école à la maison éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter