Cet article date de plus de 4 ans

Découverte majeure à Montpellier : Les cellules infectées par le virus du Sida identifiées

L'Institut de Génétique Humaine et l'université de Montpellier, annoncent une première mondiale dans la recherche contre le sida. Ils sont parvenu à identifier les cellules infectées par le virus. Une première étape indispensable pour arriver un jour à guérir définitivement les malades du sida.

 

durée de la vidéo: 01 min 49
Recherche contre le Sida : une 1ère à Montpellier

Une cellule sur un milion

Depuis 20 ans tous les laboratoires du monde cherchaient à identifier les cellules porteuses du virus du sida et cette équipe de chercheurs montpellierraine y est parvenue. "Chez les patients sous traitement, on  pu pour la première fois identifier les cellules qui hébergent le virus dormant. Ces cellules sont très rares, elles représentent une cellule sur un million. Grâce à nos travaux, on a pu identifier une protéine qui s'exprime à la surface de cette cellule," explique Gaël Petitjean, chercheur de l'IGH Montpellier

On  pu pour la première fois identifier les cellules qui hébergent le virus dormant

Pour l'instant les traitements anti-VIH, les tritérapies bloquent le virus du sida, mais ne l'élimine pas conséquence, dès qu'un malade arrête le traitement, les cellules infectées propagent à nouveau le virus. La découverte majeure de ces chercheurs devrait tout changer, c'est la première étape sur la longue route menant à une véritable guérison.

Découverte majeure

Comprendre les mécanismes de ces cellules infectées et à terme, plutot que trouver un vaccin, on va chercher à éliminer ces cellules. Les laboratoires du monde entier vont maintenant s appuyer sur cette découverte pour avancer dans leurs recherches et grâce à ce résultat d excellence l'IGH de Montpellier est plus que jamais parmi les meilleurs labos mondiaux. 

Sidaction du 24 au 26 mars
Aujourd’hui dans le monde, 36,7 millions de personnes vivent avec le VIH. Parmi elles, 17,1 millions de personnes ignorent qu’elles sont séropositives. Le manque de connaissances et le sentiment d’invincibilité face aux risques liés au virus ne concernent pas que les jeunes, mais aussi la population générale.

Les fonds collectés pendant ces trois jours seront reversés à 50 % à des programmes de recherche et de soins et à 50 % à des programmes associatifs de prise en charge, et d’aide aux malades, en France et à l’international.

Pour faire un don à Sidaction :

• Par téléphone : en appelant le 110 (numéro d’appel gratuit)
• Par Internet : www.sidaction.org
• Par SMS au 92110 : en envoyant le mot DON pour faire un petit don de 5€ (coût d’envoi du SMS gratuit ou inclus dans les forfaits SMS)
• Par courrier : Sidaction - 228, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sida santé société