Des parents organisent un pique-nique devant l’école de leurs enfants pour protester contre la fermeture de la cantine

Publié le
Écrit par Ophélie Le Piver

Ce lundi 17 janvier, la cantine de l’école Ludwig Van Beethoven à Montpellier était fermée par manque de personnel. Pour protester, une dizaine de parents ont organisé un pique-nique devant les grilles de l’école.

Œuf dur, part de tarte ou sandwich, ce lundi le déjeuner est frugal, et en plein air. Un pique-nique en plein mois de janvier ? Une décision des parents d’élèves de l’école Ludwig Van Beethoven à Montpellier pour cause d’absence de restauration scolaire. “La mairie a choisi de délocaliser nos agents de cantine pour les replacer aujourd’hui seulement dans une autre école qui n’a pas de cantine”, s’insurge Alexandra Goffard, déléguée des parents d’élèves. “Pour nous, après les absences dues au Covid, les grèves de cantine, des Atsem, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Un jour il y a école, un jour il n’y a pas école, un jour il y a cantine, un jour il n’y a pas cantine… c’est intenable pour les parents qui travaillent !”

Les parents dénoncent un manque d'agents municipaux

Les parents d’élèves ont été informés vendredi dernier de la fermeture de la cantine, les agents ne pouvant assurer le service de restauration. Les parents ont donc été contraints de s’adapter. Certains sont venus chercher leurs enfants, une dizaine d'entre eux, en colère a participé à cette opération symbolique, preuve supplémentaire d’un malaise général. “La mairie a fermé notre cantine parce qu’il y a un manque d’agents dans la ville” proteste Raphaëlle Anginot, également déléguée des parents d’élèves. “Nous n’avons pas du tout envie que cette pratique s’installe. On sait qu’on a besoin d’être solidaire mais pour nous ce n’est pas ça la solidarité. On ne va pas déshabiller Pierre pour habiller Paul, c’est pas comme ça qu’on va créer de la solidarité, au contraire. Il faut absolument trouver des solutions pour remplacer ces agents qui manquent. Nous on a aussi énormément de profs absents qui ne sont pas remplacés et ça dure depuis des mois et des mois, on a une école qui fonctionne en pointillés.” 

Des rotations mises en place pour faire face aux absences dues au covid

De son côté, la mairie affirme avoir recruté de nombreux vacataires ces deux dernières années, dont une trentaine pendant la période de Noël. Mais l’explosion des cas de Covid est sans précédent et impacterait la totalité des écoles montpelliéraines. “Je comprends leurs difficultés mais nous avons prévenu trois jours avant et comme les entreprises ont mis en place le télétravail sur trois jours, ça leur donne la possibilité de s’organiser”, justifie Fanny Dombre-Coste, adjointe à la mairie de Montpellier, déléguée à la réussite scolaire. “On ne prend aucun personnel pour les déployer. La seule chose, c’est que dans une école, quand il y a l’équipe au complet, si dans l’école à côté il manque du personnel il est possible que effectivement on demande à un agent vacataire de se déployer dans l'école d'à côté. Face au Covid et aux difficultés auxquelles nous sommes tous confrontés, on joue la solidarité et c’est normal parce que ce que nous souhaitons c’est impacter le moins possible.”

La mairie n’exclut donc pas de mettre en place des rotation sur les 160 écoles de la ville. Trois autres écoles n’auront pas de cantine ce mardi.