Des téléphones deux fois moins cher : les conseils pour éviter les arnaques du reconditionnement

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables ou même robots ménagers... Ces objets sont de plus en plus chers chaque année. Une alternative plus économe existe et gagne du terrain : la seconde main. Plusieurs enseignes se spécialisent dans le reconditionné en France qui représente 20 % des ventes.

Un smartphone, neuf, coûte en moyenne 500 euros. Parfois le triple pour du haut de gamme. Pour une alternative plus abordable, un acheteur sur cinq se tourne vers la seconde main. Une tendance qui n'est pas sans risque.

L'UFC Que choisir s'est penché sur le travail de six "reconditionneurs", ces entreprises qui transforment les smartphones et autres produits pour leur donner une nouvelle vie et "le résultat plutôt positif".

"Mais serait-il le même si on avait choisi des revendeurs par l’intermédiaire de places de marchés, comme des grandes enseignes françaises ou des revendeurs qui sont parfois à l'étranger ? Ou si on avait fait des achats à l'aveugle sur internet ? Ça aurait été moins le cas", analyse, Claude Gaubert, trésorier UFC Que choisir dans l'Hérault.

L'association encourage à ne pas se précipiter vers l'appareil le moins cher parce qu'il peut être source de surprises. Autre conseil : privilégier "les vrais revendeurs" plutôt que les "intermédiaires"., c'est-à-dire des entreprises qui apportent des garanties : la garantie légale de conformité de deux ans qui s'applique aussi pour les produits reconditionnés, un délai de rétractation... "Et puis si vous avez un problème, vous savez à qui vous adressez pour faire valoir vos droits", rappelle Claude Gaubert.

Des consommateurs en augmentation chaque année

À Saint-Mathieu de Tréviers près de Montpellier dans l'Hérault, une entreprise est spécialisée dans le domaine du reconditionnement et première du marché.

"On vérifie diverses fonctions : l’appel, la réception de données réseau, l’écran, le LCD. C’est-à-dire savoir s’il n’y a pas de points lumineux, des tâches… Des éléments qui seraient rédhibitoires pour une vente", explique Grégory Etienne, opérateur technicien polyvalent.

Un bureau un peu plus loin, sa collègue, Jennifer Leblanc, opératrice en réparation s’occupe de faire de "la microsoudure, changer les batteries ou encore les écrans. La gamme de réparation est large." 

Une fois remis à neuf, les téléphones sont vendus jusqu'à deux fois moins cher. Résultat, depuis 2019 l'achat de type reconditionnés a plus que doublé. 

Ce résultat n'est pas surprenant pour Jean-Christophe Estoudre, fondateur de l’entreprise spécialisée : "On a plus de 35 ans d’expérience industrielle dans le domaine du reconditionné. Ce savoir-faire ne s’invente pas. On mise sur de la qualité, des processus, une méthodologie. Aujourd’hui, on correspond aux attentes espérées des consommateurs lorsqu'ils attendent un produit de cette gamme à un excellent niveau."

Une démarche écologique

Acheter de seconde main est aussi une démarche écologique. En effet, il y a 52 kilos d'émission de CO2 en moins à la suite de l'achat d'un smartphone réutilisé.

Ce marché est en plein essor. En 2021, par exemple le marché des vêtements d'occasion pesait, à lui seul, 1,16 milliard d'euros. Une industrie, qui selon l'agence de l'environnement, est responsable de 8 % des émissions de gaz à effet de serre.

Écrit avec Camille Thomaso.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité