Cet article date de plus de 3 ans

Disparition d’un gendarme de Montpellier à la Réunion : bientôt des mises en examen ?

Les deux hommes qui accompagnaient Mathieu Caizergues, disparu lors d’une randonnée à la Réunion le 23 juin 2017, pourraient être mis en examen prochainement, pour homicide involontaire ou non-assistance à personne en danger.
 
Un an après, la disparition de Mathieu Caizergues, gendarme originaire de Montpellier détaché pour trois mois à la Réunion, est un mystère. L’affaire pourrait toutefois rebondir prochainement, quelques jours après la déclaration de la mort du jeune homme par le parquet de Saint-Denis.
 

En effet, selon une information du Journal de l’Île, le mari d’une gendarme et le gendarme qui accompagnaient Mathieu Caizergues lors de la randonnée pendant laquelle ce dernier a disparu pourraient être bientôt mis en examen pour homicide involontaire, ou non-assistance à personne en danger.

Le procureur de la République Eric Truffery a confirmé sur Réunion La 1ère qu’il avait demandé au juge d’instruction chargé de cette affaire de poursuivre au pénal pour procéder éventuellement à ces mises en examen.

Le procureur a pu se saisir du dossier maintenant que le gendarme a été déclaré, explique le site de la 1ère. Le juge d’instruction peut maintenant mettre en examen des suspects, tout comme il peut déclarer des non-lieux.

Mathieu Caizergues a disparu le 23 juin 2017. Il allait avoir 24 ans. Il randonnait avec deux hommes, qu’il devait retrouver sur un parking, mais ne s’est jamais montré au point de rendez-vous. Les deux hommes ont déjà été placés en garde à vue, mais relâchés sans poursuite.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers police société sécurité justice