Législatives 2022 : alliance des écologistes et des Insoumis sur la 3ème circonscription de l'Hérault à l'est de Montpellier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Bris

La 3ème circonscription de l'Hérault fait l'objet de bien des convoitises depuis l'annonce du retrait de la vie politique de la députée sortante LREM Coralie Dubost. Le jeu est ouvert pour les Insoumis et les écologistes qui ont enfin réussi à s'unir. L'ancien maire de Montpellier s'invite également sur cet échiquier.

Haro sur la 3ème circonscription de l'Hérault  ! Depuis l'annonce, le premier mai, du retrait de la vie politique de la députée sortante Coralie Dubost, au coeur d'une polémique sur ses frais de mandats, les états majors se sont mis en branle pour dénicher celui ou celle qui pourrait ravir ce siège à la majorité présidentielle.

"Cela rebat les cartes singulièrement car on est dans une des circonscriptions les plus macronistes de l'Hérault. La gauche, en 2017, avait fait jeu égal au premier tour, en distançant le Front National. Donc dans le contexte d'union que l’on voit se dessiner à gauche avec les écologistes, ce scrutin sera aussi important qu'intéressant," explique le politologue Emmanuel Négrier, directeur du CEPEL.

La gauche devrait en effet partir de même pied pour les législatives du mois de juin : un accord national a été trouvé dans la nuit de dimanche à lundi entre Europe Écologie-Les Verts et La France insoumise, à l'issue des manifestations du 1er mai.

Cet accord réjouit au plus haut point Julia Mignacca, candidate EELV qui devrait être investie par la nouvelle union populaire écologique et sociale.

C'est un accord historique qu’on avait raté en 2017 ! On a réussi enfin à unir la gauche et les écologistes, c’est un geste fort forcément car il pouvait y avoir des désaccords mais on a réussi à les dépasser dans un temps record dans cette campagne pour conduire un projet commun et gagner l’assemblée nationale.

Julia Mignacca,

Candidate EELV

LREM n'a pas dit son dernier mot 

Située à l'est de Montpellier, la 3éme circonscription de l’Hérault était jusqu'à présent un fief du parti présidentiel : la République En Marche y a réalisé l’un de ses meilleurs scores du département lors des élections législatives de 2017, avec plus de 37 % au premier tour et plus de 60% au second.

Le fait que Coralie Dubost, députée sortante, jette l'éponge est un coup dur mais le représentant de LREM de l'Hérault affiche pourtant un visage serein quant au futur candidat.

On aura un profil comme le sien, issu de la société civile ou du milieu politique.

Jérôme Toulza,

Référent LREM Hérault

Philippe Saurel en embuscade

Il faudra aussi compter avec l'ancien maire de Montpellier sur cette circonscription : Philippe Saurel fait désormais partie des joueurs possibles sur un territoire où il peut avoir des alliés.

Deux ans après sa défaite aux municipales face à Michaël Delafosse, il vient d'annoncer sa candidature aux élections législatives. Pour l'heure, il part en candidat libre au combat, sans étiquette ni investiture.