"En Iran, les gens manifestent au péril de leur vie pour avoir une vie digne et ils meurent pour ça" : zoom sur l'exposition "Femme, vie, liberté ! : 6 mois de révolution"

À Montpellier, l'exposition de 25 photographies de par le monde met en lumière la révolution iranienne. Devant l'Hôtel de Région, des clichés rendent hommage aux manifestations du peuple iranien pour leur liberté.

Jusqu'au 28 avril 2023, 25 photographies de la révolution iranienne sont exposées sur le parvis de l'Hôtel de Région à Montpellier.

Le 16 septembre 2022, Mahsa Amini est décédée dans les locaux de la police iranienne. L'évènement a déclenché une opposition sans précédent au régime des Mollahs.

À 6 mois jour pour jour du début des manifestations en Iran, le Club de la presse et la Région Occitanie ont organisé une exposition qui vise à remettre en lumière la lutte des iraniens pour leur liberté.

25 images qui valent mille mots

À l'image des manifestations iraniennes, l'exposition "Femme, vie, liberté ! : 6 mois de révolution" s'affiche dans un lieu public. Elle reprend d'ailleurs le slogan scandé par les femmes iraniennes.

C'est un lieu ouvert au public. Ce sont des photos qui marquent. Quand on passe à côté, on a envie de faire le tour de cette exposition. Elles prennent une dimension particulière.

Olivier Roirand - Président du Club de la Presse

Ces photographies, aussi bien capturées par des professionnels que par des amateurs, illustrent les six mois de mobilisations à Téhéran et dans le monde entier. Elles proviennent des agences de presse Reuters et Sipa.

durée de la vidéo : 00h01mn38s
À Montpellier, l'exposition de 25 photographies de par le monde met en lumière la révolution iranienne. Devant l'Hôtel de Région, des clichés rendent hommage aux manifestations du peuple iranien pour leur liberté. ©FTV

Ne pas oublier la révolution iranienne

"Ce qui se joue en Iran nous concerne en Europe, l'islamisme c'est un réseau, on en est victimes en France", explique Sepideh Farkhondeh qui milite pour la liberté en Iran. Pour elle, ces photos sont un témoignage essentiel. 

Là-bas, les gens manifestent au péril de leur vie pour avoir une vie digne et normale, pour pouvoir s'habiller comme ils le souhaitent, pour pouvoir lire ce qu'ils souhaitent et ils meurent pour ça.

Sepideh Farkhondeh

La jeune femme professeure de lettres est heureuse de voir que les évènements en Iran continuent d'être médiatisés "c'est touchant et très important de garder une attention minutieuse sur ce qui se passe là-bas".

Un avis qui est partagé par Olivier Roirand, le président du Club de la Presse : "ce peuple iranien se bat pour sa liberté. Cela fait 6 mois jour pour jour que cette révolution a été lancée alors il faut sans cesse remettre un coup de projecteur sur ce mouvement qui est loin de faiblir".

Vent de colère et de liberté

Depuis le début de la révolte en Iran, plusieurs ONG dénombrent 600 morts et près de 20 000 arrestations. Ces photos montrent la colère des iraniens mais aussi le vent de liberté qui souffle comme un espoir.

Hier encore, mardi 14 mars, des manifestations ont eu lieu dans des dizaines de villes pour célébrer la fête du feu. Sepideh Farkhondeh raconte avoir vu des vidéos de personnes criant "mort au dictateur, mort à ce régime tueur d'enfants".

Sur Twitter, les vidéos en sont la preuve, les iraniens ne lâcheront rien, "de nombreuses femmes brûlent leurs voiles et disent non à la dictature religieuse".