[Episode 1] De la Bulle Bleue aux 13 vents, une aventure théâtrale : le projet Fassbinder

L'entrée des artistes du théâtre des 13 vents à Montpellier. Janvier 2019 / © F3 LR
L'entrée des artistes du théâtre des 13 vents à Montpellier. Janvier 2019 / © F3 LR

Avec la Bulle Bleue, des personnes en situation de handicap mental ou psychique exercent un métier du spectacle vivant. Ce premier épisode présente le projet Fassbinder qui a permis aux comédiens et techniciens de passer un mois en résidence au théâtre des 13 Vents, la scène nationale de Montpellier

Par Carine Alazet

La Bulle Bleue, c'est une troupe de comédiens permanents, une équipe technique et un théâtre, le Chai, pour jouer ses spectacles.

Depuis sa création en 2012, l'établissement travaille avec des metteurs en scène en résidence pour 3 ans.

Dernier artiste associé en date : Bruno Geslin, metteur en scène de la compagnie la Grande Mêlée à Nîmes.

3 ans avec Fassbinder 

Bruno Geslin a souhaité partager sa résidence avec deux autres metteurs en scène, Evelyne Didi et Jacques Allaire.

Tous trois ont travaillé avec les comédiens de la Bulle Bleue, autour de Rainer Fassbinder, artiste allemand engagé et exigeant, dont l'oeuvre interroge la norme, la violence des rapports humains, le rejet.

Pour la dernière année de sa résidence, Bruno Geslin a choisi de monter une pièce de théâtre à partir du texte de Fassbinder "le bouc".

Le metteur en scène a associé une partie de la troupe permanente des comédiens de la Bulle Bleue avec de jeunes acteurs tout juste dplômés du Cours Florent à Montpellier, qui vivaient là leur première grande expérience théâtrale. 

Une aventure qui les a amenés à créer la pièce, à partir d'une écriture de plateau, sur scène, à la jouer au Chai, le théâtre de la Bulle Bleue, puis sur la scène du théâtre des 13 vents, le centre dramatique national de Montpellier.
 

Une rencontre entre deux univers

La rencontre entre les comédiens du cours Florent, fraîchement diplômés, et ceux, plus expérimentés, de la Bulle bleue a eu lieu au sein de l'ESAT. Et le contact est tout de suite passé entre ces jeunes acteurs, issus de deux univers différents.

Dans "le bouc", pièce conçue autour d'un film de Fassbinder, Sarah Lemaire (la Bulle bleue) joue une ouvrière qui veut être actrice.

J'avais quand même réfléchi un petit peu avant si je voulais le faire  ou pas et je me suis dit, je le fais, je vais peut-être apprendre quelque chose de différent.


Lucille Signoret (Cours Florent) joue une ouvrière de l'usine de conditionnement qui sert de décor au "bouc".  

Je pense qu'il y avait un peu d'appréhension de chaque côté. On les avait vus jouer ici auparavant, et puis on a commencé très concrètement par un échauffement du corps et ça s'est passé très simplement.


De séances de travail en répétitions, le spectacle s'est construit au plus près des réactions des uns et des autres, de leurs envies, de leurs propositions artistiques.

Pour Bruno Geslin, l'une des clefs de la réussite du spectacle tient à la rencontre de ces 2 groupes de comédiens.

La rencontre de ces deux groupes décatégorise le handicap. Chacun est face à des difficultés, des fragilités, des failles et tous doivent faire avec.

Dans le Bouc, Arnaud Gélis joue un rôle pivot, celui par qui le malheur du bouc-emissaire va arriver.

Un rôle qu'il peut endosser parce que depuis 7 ans, au sein de l'Esat La Bulle Bleue, il vit pleinement sa passion pour la scène.
 

Reportage Carine Alazet, Enrique Garibaldi et François Jobard, prise de son Laurent Dodet, montage Anne Vaillant :




 

A l'origine de la Bulle Bleue, l'ADPEP 34

En 2012,un ESAT artistique ouvre à Montpellier. Son nom : la Bulle Bleue.

La Bulle Bleue a une troupe de comédiens permanents, une équipe technique et un théâtre pour jouer ses spectacles.

C'est l'un des 6 établissements et service d'aide par le travail qui, en France, permet à des personnes en situation de handicap mental ou psychique d'exercer un métier du spectacle vivant, 6 sur 1400 ESAT français.

Un projet unique voulu, mis en place et financé par l'association départementale des pupilles de l'enseignement public de l'Hérault (ADPEP 34).

Les PEP (pupilles de l'enseignement public) portent des projets de solidarité, de lutte contre l'exclusion et d'économie sociale et solidaire.

" Avec la Bulle Bleue, l'ADPEP 34 affirme sa force d'innovation et le rôle de la culture comme outil de transformation sociale et solidaire."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Les + Lus