• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

[Episode 5] De la Bulle Bleue aux 13 vents, une aventure théâtrale : sur la scène nationale du théâtre des 13 vents

Le salut des comédiens du "Bouc", d'après Fassbinder : un triomphe pour la troupe de l'ESAT la Bulle Bleue et les comédiens diplômés du cours Florent. - Janvier 2019 / © F3 LR
Le salut des comédiens du "Bouc", d'après Fassbinder : un triomphe pour la troupe de l'ESAT la Bulle Bleue et les comédiens diplômés du cours Florent. - Janvier 2019 / © F3 LR

En janvier 2019, la troupe de l'ESAT la Bulle Bleue a passé un mois en résidence au théâtre des 13 vents, avec une série de pièces autour de Fassbinder. Une étape marquante. Dans ce dernier épisode, l'aventure se termine avec "le bouc", joué avec des comédiens issus du Cours Florent.
 

Par Carine Alazet

C'est le soir où tout donner.

Après des années de travail, des mois de répétitions. Comédiens permanents de la Bulle Bleue ou intermittents formés au cours Florent, ils ont appris les uns des autres et porté leur jeu à la hauteur de l'enjeu : la grande scène du théâtre des 13 vents, le centre dramatique national de Montpellier.

Le "bouc" est inspiré de Fassbinder, un artiste qui interroge sur la norme, l'homosexualité, la violence des rapports humains. Les jeunes acteurs se sont emparés de ces thèmes, avec la même énergie, qu'ils soient en situation de handicap ou pas.

Pour Delphine Maurel, directrice de l'établissement et service d'aide par le travail La Bulle Bleue, il y a un avant et un après ce projet artistique.

Les comédiens assument complètement leur place sur le plateau. C'est toujours la question de la légitimé et de la confiance en soi en tant qu'acteur qui se pose et ils vont forcément conscientiser des choses  après ce mois ici.


Après un mois de résidence au centre dramatique national des 13 vents, la compagnie de la Bulle Bleue a prouvé qu'avec ses comédiens différents, elle a bien toute sa place sur la scène du théâtre contemporain. 

 
Reportage de Carine Alazet et Enrique Garibaldi, prise de son Laurent Dodet et montage Anne Vaillant : 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Montpellier étudie l'autisme à grande échelle

Les + Lus

Les + Partagés