• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Européennes : à Montpellier, LREM en tête devant Europe Ecologie Les Verts, le RN, 3ème, reste contenu

Philippe Saurel, maire et président de Montpellier Métropole, au bureau de vote de l'hôtel de ville lors des élections européennes du 26 mai 2019 / © France 3 Occitanie
Philippe Saurel, maire et président de Montpellier Métropole, au bureau de vote de l'hôtel de ville lors des élections européennes du 26 mai 2019 / © France 3 Occitanie

A Montpellier, les élections européennes de ce 26 mai ont été remportées par La République En Marche avec 22,76% des voix, un score conforme à la moyenne hexagonale. Les écologistes de EELV font mieux qu'au niveau français (19,37%). Le RN, 3e avec 15,32%, est en deçà de son résultat national.

Par Valérie Luxey

A Montpellier (Hérault), la gauche et le parti présidentiel ont confirmé leur ancrage lors des élections européennes de ce 26 mai 2019. Avec 22,76% des suffrages selon les résultats communiqués par la Ville, La République En Marche arrive en tête de ce scrutin. C'est une victoire personnelle pour le maire et président de Montpellier Métropole. Philippe Saurel (DVG) avait en effet appelé à voter pour la liste Renaissance.


L'appel du maire au vote utile semble avoir été entendu


Dans un communiqué du 11 mai, Philippe Saurel disait vouloir faire barrage à l'extrême droite et appelait à voter utile :
 

L'éparpillement des voix est un risque trop important que nous ne devons pas faire courir à nos démocraties.

 


Montpellier, dernier rempart contre l'extrême droite ?


Ce lundi matin, Philippe Saurel s'est félicité du faible score du Rassemblement dans sa ville. Dans un arc méditerranéen où le RN est en forte progression, Montpellier est selon lui le seul "modèle durable face à l'extrême droite" :
 

Notre modèle citoyen, écologiste et divers gauche a bien résisté parce qu'il propose une réponse sociale et culturelle à la nécessité de ce ciment indispensable à "l'urbanité", comme on disait au XVIIIe siècle.
 

Montpellier "modèle durable contre l'extrême droite" après les Européennes, selon Philippe Saurel
A Montpellier, le Rassemblement National arrive 3e aux élections européennes de 2019, très loin de son score national. Ce qui fait dire au maire et président de Montpellier Métropole Philippe Saurel (DVG) que sa ville est un "modèle durable face à l'extrême droite". - France 3 Occitanie - Luc Calmels, Thierry Will


Le RN en-deçà de son résultat national


Les électeurs montpelliérains semblent donc l'avoir suivi, ne plaçant le Rassemblement National qu'en 3ème position avec 15,32% des voix, très en deçà du score national du parti. Un score tout de même en progression par rapport aux élections municipales de 2014, où France Jamet avait totalisé 9,18% des suffrages au second tour (13,80% au premier tour). Le RN arrive tout de même en tête dans le 1er et le 4ème canton de la ville.


Forte poussée verte


Mais le résultat le plus remarquable de la soirée est sans nul doute celui des écologistes d'Europe Ecologie Les Verts, qui sont parvenus à rassembler 19,37% des électeurs, soit près de 6 points de plus qu'au niveau national. Un signal vert envoyé au maire, que ce dernier devra sans doute prendre en compte pour les élections municipales de 2020. EELV arrive notamment en tête dans le 5ème canton (voir résultats plus bas dans cet article). Mais pour l'heure, Manu Reynaud, le porte-parole d'EELV à Montpellier, appelle à ne pas se tromper d'élection et à ne pas aller trop vite en besogne, même si selon lui il y a "une demande d'écologie" de la part des Montpelliérains. Luc Calmels et Thierry Will ont recueilli sa réaction :
 
Européennes à Montpellier : la réaction du porte parole d'EELV Manu Reynaud
Manu Reynaud, porte-parole d'EELV réagit à la seconde place de son parti aux élections européennes à Montpellier. Il estime qu'il y a une "demande d'écologie" dans cette ville, mais ne préjuge de rien pour les élections municipales de 2020. - France 3 Occitanie - Luc Calmels, Thierry Will

 

 


Interrogé par nos journalistes sur cette poussée écologiste dans sa ville, le maire et président de Montpellier Métropole, Philippe Saurel, a affirmé ne pas être inquiet pour l'échéance municipale de 2020 :
 

Pourquoi je serais inquiet d'un mouvement politique est dans l'ADN de ma liste ? Au contraire, je m'en félicite ! Vous savez, j'ai fait ma vélorution à l'intérieur de ma tête, et il ne m'a pas fallu 37 ans !
 

Européennes et Philippe Saurel : "j'ai fait ma vélorution"
Face au très bon score d'Europe Ecologie Les Verts à Montpellier aux élections européennes de 2019, le maire (DVG) Philippe Saurel affirme que l'écologie "est dans l'ADN" de sa liste et dit ne pas avoir de craintes pour les municipales de 2020. - Luc Calmels, Thierry Will


Les Insoumis ne confirment pas leur percée des législatives


En 4ème position, la France Insoumise ne confirme pas sa percée des législatives de 2017, au cours desquelles Muriel Ressiguier avait été élue députée face à la candidate soutenue par Philippe Saurel : cette fois, les Insoumis n'obtiennent que 9,87% des voix, au-dessus toutefois de leur score national.


Montpellier n'est plus une ville socialiste


Juste derrière arrive la liste PS/Place Publique de Raphaël Glucksmann (8,30%). Les socialistes sont à la peine donc, dans cette ville de Montpellier qui fut longtemps leur bastion de 1977 à 2014, Georges Frêche et Hélène Mandroux se succédant alors à la mairie. En 2014, leur candidat Jean-Pierre Moure échouait à conserver la ville, mais avec un nombre de voix (27,39%) bien supérieur à celui d'hier soir.


L'effondrement de la droite classique


Enfin Les Républicains se placent en 6ème position, avec 6,34% des voix. Un effondrement, quand on sait que Jacques Domergue en totalisait 25,87% au second tour des élections municipales de 2014, dans une quadrangulaire qui avait vu la victoire de Philippe Saurel. Ce dernier s'exprimera à 11 heures pour commenter les résultats de ces élections européennes.


Les quartiers populaires, entre abstention et tentation RN


A noter les résultats atypiques du premier canton, qui regroupe les quartiers populaires de la Paillade/Mosson, des Hauts de Massane, d'Alco et de Celleneuve (nord de Montpellier). Dans un contexte de forte abstention, le Rassemblement National arrive en tête de peu devant LREM, suivis de La France Insoumise et des Verts. Ce canton est le seul où la liste conduite par Benoît Hamon passe la barre des 5% et où celle des Républicains n'atteint pas plus de 3,70%.


Réaction de Philippe Saurel en fin de matinée


En attendant, voici le récapitulatif des résultats pour les listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages (seuil nécessaire pour avoir des élus au Parlement Européen) à Montpellier :

Participation : 46,30%
  • LREM : 22,76%
  • EELV : 19,37%
  • RN : 15,32%
  • LFI : 9,87%
  • PS/Place Publique : 8,30%
  • LR : 6,34%

Et voici les résultats par canton sur Montpellier ville, toujours pour les listes ayant passé le seuil des 5% de voix :


1er Canton :


Participation : 33,89%
  • RN : 18,85%
  • LREM : 18,53%
  • LFI : 15,93%
  • EELV : 13,43%
  • PS/Place Publique : 7,48%
  • Génération.s (B.Hamon) : 5,14%
  • LR : 3,70%


2e canton :


Participation : 46,25%
  • LREM : 23,28%
  • EELV : 20,37%
  • RN : 13,30%
  • LFI : 9,18%
  • PS/Place Publique 8,44%
  • LR : 7,20%


3e canton :


Participation : 49,22%
  • LREM : 24,26%
  • EELV : 19,95%
  • RN : 14,09%
  • LFI : 9,07%
  • PS/Place Publique : 8,84%
  • LR : 6,19%


4e canton :


Participation : 45,77%
  • RN : 21,10%
  • LREM : 20,70%
  • EELV : 16,24%
  • LFI : 9,58%
  • PS/Place Publique : 7,73%
  • LR : 6,06%


5e canton :


Participation : 49,73%
  • EELV : 23,29%
  • LREM : 22,66%
  • RN : 12,05%
  • LFI : 9,46%
  • PS/Place Publique : 8,76%
  • LR : 6,47%


6e canton :


Participation : 53,26%
  • LREM : 28,06%
  • EELV : 21,82%
  • RN : 10,44%
  • LR : 8,51%
  • PS/Place Publique : 8,22%
  • LFI : 8,03%


Participation plus faible qu'en France et que dans l'Hérault


Enfin concernant la participation sur l'ensemble de la ville de Montpellier, elle s'élève à 46,30%. Les Montpelliérains se sont donc déplacés moins nombreux que la moyenne des Français pour ce scrutin européen, puisque plus de la moitié des électeurs sont allés voter au niveau national. Ils ont aussi été moins nombreux que les Héraultais, puisque la moyenne départementale s'élève à 52,66% de votants.

 

Métropole de Montpellier : un territoire divisé, avec une forte poussée du RN

Au lendemain de ces élections européennes, les 31 communes de la métropole de Montpellier apparaissent divisées entre des options politiques opposées.

A l'inverse de la ville de Montpellier, l'horizon est bleu marine dans 16 communes de la métropole, avec la large victoire du RN à Cournonsec (30,65%), Cournonterral (32,67%) Fabrègues (33,53%) et Villeneuve-lès-Maguelone (34,14%).

Le Rassemblement National l'emporte aussi à Beaulieu (23,77%), Le Crès (23,96%), Saint-Georges-d'Orques (24,77%), Juvignac (25,23%), Restinclières (26,32%), Baillargues (26,57%), Lavérune (26,99%), Vendargues (27,90%), Saint-Brès (28,05%), Pignan (29,06%) et Pérols (29,39%).

A noter que l'extrême-droite s'impose aussi à Lattes, ville dirigée depuis 2001 par le Divers Gauche Cyril Meunier, avec 28,04% des suffrages.

En revanche, 12 autres communes de la métropole ont placé LREM en tête lors de ces élections européennes. La liste du parti présidentiel réalise son meilleur score à Montferrier (33,11%). Elle a aussi séduit les électeurs de Montaud (20,75%), Jacou (21,32%), Saint-Géniès-des-Mourgues (22,19%), Prades-le-Lez (22,85%),  Castries (23,39%), Sussargues (25,20%) Saint-Drézéry (24,66%), Saint-Jean-de-Védas (24,78%)Clapiers (27,67%) et Castelnau-le-Lez (28,75%).

Une victoire à laquelle Jean-Pierre Grand actuel sénateur (LR) de l'Hérault et maire de Castelnau-le-Lez de 1983 à 2017, veut croire qu'il n'est pas étranger. Dans un tweet, il se félicite de sa "modeste influence dans la Métropole de Montpellier" et d'avoir soutenu la liste de Nathalie Loiseau "contre le vote populiste".

LREM remporte aussi le plus grand nombre de suffrages à Grabels (24,45%). Dans ce fief de l'Insoumis René Revols, La France Insoumise ne se classe que 4ème avec 10,89% des voix. C'est le RN qui arrive en seconde position (18,03%) devant EELV (16,96%).

Enfin Saussan et Murviel-les-Montpellier ont placé Europe Ecologie Les Verts en tête de leurs votes avec respectivement 24,78% et 24,85% des voix.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus