Fêtes des Lumières à Montpellier : un spectacle sons et lumières sur les plus beaux monuments de la ville

Publié le
Écrit par Armelle Goyon

Les plus belles façades du patrimoine historique de l’Écusson sont mises en valeur par des jeux de lumière et de musique. Deux jours de spectacles, sons et lumières, une autre façon de découvrir le patrimoine, une grande fête gratuite et ouverte à tous, ce samedi encore dès 19h.

Depuis ce vendredi et jusqu'à ce soir encore, les plus belles façades du patrimoine historique de l’Écusson sont mises en valeur par des jeux de lumière et de musique, notamment l'Arc de triomphe, la Préfecture, l'Eglise Saint Roch, le Musée Fabre, l'Opéra Comédie, la cathédrale Saint-Pierre, la Cour de l'Agora.

Avec l’Opéra-Comédie métamorphosé en temple égyptien, paré d’une amulette de scarabée antique.

Puis s’en suit un ballet de nymphes grecques. Un spectacle unique devant des milliers de Montpelliérains.

"On a vu un beau spectacle, on a vu un Pégase en feu, de belles femmes qui dansaient toutes en rythme", confie cette spectatrice. "C'est pas des choses qu'on a l'habitude de voir, j'ai trouvé ça trop beau", se réjouit une adolescente. 

Au total, des projections sur une dizaine de monuments emblématiques. Comme le musée Fabre aux couleurs de Las Végas.  Et à l’Agora une compétition de jeux vidéos, avec des joueurs très combattifs. "C'est très amusant et en plus c'est facile. J'aurais jamais cru que je pourrais jouer comme ça et que tout soit projeté sur les murs", s'extasie ce garçonnet. 

 "Sobriété énergétique "

Les scénographies ont été créées par 200 étudiants en art visuel de Montpellier. Et sur la Cathédrale Saint-Pierre,  on peut admirer Joséphine Backer et Marie Curie. Honneur aux femmes célèbres de l’Histoire de France 

"C'est vrai que l'on parle beaucoup des hommes, mais les femmes aussi ont eu leur importance dans différents domaines", se félicite cette spectatrice. 

Cette année, l'édition est plus courte, organisée sur deux jours au lieu de quatre habituellement. 

Priorité à la sobriété énergétique. 

"J'ai aussi demandé aux entreprises d'être sur la technologie led, pour qu'elles consomment le moins possible. Donc, partout nous avons fait des efforts de sobriété, mais pas question de briser l'esprit de la fête et l'esprit de Noël",  déclare Michaël Delafosse, maire de Montpellier.

La dernière représentation était prévue ce samedi soir.

Ecrit avec Aurélien Pol.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité