FISE 2024 : fin de la gratuité, on vous explique pourquoi il faudra désormais payer pour assister au Festival international des sports extrêmes

Le FISE 2024 aura lieu sur les bords du Lez à Montpellier du 8 au 12 mai prochain. Une 27ème édition qui sera payante. Ticket d'entrée : 10 euros pour tout l'événement. Une première pour un festival qui avait pourtant fait de la gratuité son credo. Afin de faire découvrir les disciplines émergentes des sports extrêmes.

Il est loin le temps où le FISE (Festival international des sports extrêmes) animait la plage des coquilles à Palavas. Créé en 1997, ce festival a su prendre la vague d'une nouvelle mode : les sports de glisse. Pas question à l'époque de faire payer le public qui se déplaçait surtout par curiosité.

Événement planétaire

Mais 27 ans plus tard, le FISE est devenu l'événement planétaire des sports extrêmes. Il évolue dans une autre galaxie. Mais sa situation financière est devenue compliquée depuis deux ans. Un retour sur terre qui incite les organisateurs à faire payer l'entrée : 10 euros pour cinq jours de festival.

Trouver un 2e souffle pour revenir à l'équilibre

Hurricane, la société qui gère l'événement, ne s'en cache pas. Le FISE cherche un deuxième souffle. Il a été en déficit de 500 000 euros l'an dernier.

"C'est une participation aux frais. Si les participants viennent les 5 jours ça fait 2 € par jour. On a fait exprès de laisser la place de la mairie gratuite où tout au long de la journée il y a des compétitions. Il y aura aussi des compétitions nocturnes jusqu'à minuit qui sont très populaires et resteront gratuites ainsi que le basket 3-3. On essaie de trouver un équilibre : ce sera gratuit pour les moins de 5 ans, demi-tarif pour les 7-10 ans, 7 euros pour les lycéens. On essaie de faire en sorte que tout le monde puisse venir", explique Hervé André Benoit, créateur et organisateur du FISE.

Le skate et le BMX freestyle font partie des nouveaux sports présentés aux jeux cette année. Le FISE espère en tirer profit en attirant de nouveaux partenaires en 2025.

Écrit avec Olivier Brachard.