Football - Ligue 1 : Montpellier contre Troyes en mode jauge, pass sanitaire et restrictions Covid-19

Publié le
Écrit par Fabrice Dubault
Montpellier : le stade de la Mosson en mai 2021.
Montpellier : le stade de la Mosson en mai 2021. © Rémy PERRIN / MAXPPP

Cette première rencontre, version restrictions sanitaires janvier 2022, entre le MHSC et l'ESTAC se jouera dimanche au stade de La Mosson, à Montpellier, à 15h, devant 5.000 spectateurs maximum. Voici le mode d'emploi pour obtenir un billet et pouvoir y assister.

Les mesures sanitaires nouvelles obligent le club de Montpellier "à suspendre les cartes d'abonnement jusqu'au rétablissement d'une capacité d'accueil permettant le retour de l'ensemble des abonnés".

Pour l'instant, les places en vente seront commercialisées en priorité et à tarif préférentiel pour les abonnés. Les places restantes, s'il y en a, seront destinées au grand public, au tarif habituel.

Le pass sanitaire est obligatoire pour tous, dès l'âge de 12 ans et 2 mois. Pour l'instant, la jauge à 5.000 places est obligatoire au moins jusqu'au 23 janvier inclus.

MHSC/ESTAC

Les places prioritaires seront vendus ce jeudi et vendredi. A partir de samedi, la billetterie et les tickets restants seront ouverts à tous.

Attention, une carte d'abonnement donne droit à une place de match. Il sera impossible d'en acquérir plusieurs avec la même carte.

Les billets sont en vente sur la billetterie du club en ligne, au MHSC store à Odysseum et au stade de La Mosson. Les tarifs vont de 5 à 60 euros. Certaines tribunes ne sont vendues qu'au stade.

MHSC/AS.Monaco

Les modalités d'accès au stade de La Mosson pour Montpellier/Monaco, 22e journée de championnat de Ligue 1, seront communiquées ultérieurement. Le match doit se tenir le 23 janvier à 17h.

Plus d'infos sur le site du MHSC.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.