• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Football / Ligue 1 : Montpellier s’incline face à Lille 3 à 0

Le MHSC s'est lourdement incliné face à Lille 3 à 0 ce samedi soir au stade de la Mosson à Montpellier - 29 avril 2017 / © AFP / SYLVAIN THOMAS
Le MHSC s'est lourdement incliné face à Lille 3 à 0 ce samedi soir au stade de la Mosson à Montpellier - 29 avril 2017 / © AFP / SYLVAIN THOMAS

Le MHSC s’est incliné lourdement face à Lille ce samedi 29 avril au stade de la Mosson à Montpellier, lors de la 35ème journée de Ligue 1. Montpellier stagne à la 13ème place du classement.

Par JM avec AFP

Montpellier s’est pris une gifle, ce samedi soir au stade de la Mosson en s’inclinant 3 à 0 face à Lille.



Montpellier, stagne à la 13e place du classement et gâche l'occasion de se mettre définitivement à l'abri. Il concède sa quatrième défaite (Monaco, Nantes, Toulouse) à domicile depuis l'intronisation de Jean-Louis Gasset, fin janvier et se complique la fin de saison.

Résumé de match : 


Sans force de caractère, sans défense et sans leaders, Montpellier a craqué devant le réalisme des Nordistes qui décrochent leur sixième victoire à l'extérieur.

Le Losc profitait du laxisme défensif héraultais pour ouvrir la marque au bout de treize minutes. L'excellent attaquant Lopes provoquait une faute du milieu Ellyes Skhiri pour obtenir un penalty, transformé par l'attaquant Nicolas De Préville.

Par deux fois, l'avant-centre international portugais Eder, une fois encore sifflé, gâchait une belle occasion sur une frappe croisée (5) et une tête à bout portant(28).

L'équipe dirigée par Franck Passi assurait toutefois sa victoire en inscrivant deux buts lors de la seconde période.
Neuf minutes après la reprise, le milieu de terrain portugais Xeka exploitait un impeccable centre de Lopes pour doubler la mise d'une reprise de la tête.
A un quart d'heure de la fin, le jeune attaquant Martin Terrier, entré en cours de jeu, punissait la défense héraultaise sur un contre.

Montpellier n'a répliqué que par à coups, notamment sur les accélérations de Jonathan Ikoné. Il manquait de réalisme, à l'image de Isaac Mbenza, à la reprise mal ajustée (25).

Et, très vite, il perdait ses nerfs à l'image de ses entraîneurs Jean-Louis Gasset et Ghislain Printant, exclus à la mi-temps par l'arbitre Benoît Bastien. Jean-Louis Gasset; l'entraîneur du MHSC, confie à l'AFP :


J'ai de la colère contre moi-même. Au regard de l'état de mon équipe, j'ai mis trop de pression sur ce match. Je voulais que l'on s'en sorte dès ce match. J'ai peut-être occulté que certains joueurs n'ont qu'une quinzaine de matches en Ligue 1.

Treizième au classement Montpellier vit une fin de saison pénible et doit désormais se concentrer sur les prochains matchs.



A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus