Gignac : le feu intelligent récompense les automobilistes qui roulent avec prudence

Récompenser les conducteurs plutôt que les sanctionner, c’est l’idée du feu intelligent. A l'approche du carrefour, si l'automobiliste respecte la limitation, il reste vert. Dans le cas contraire, il passe au rouge pour l'immobiliser.


Au premier coup d'œil ce sont des feux de signalisation comme les autres.

Pourtant c’est bien un bijou de technologie qui est installé sur la départementale 619, à l’entrée de la commune de Gignac dans l’Hérault.

Grâce à un petit boitier, les feux changent de couleur en fonction de la vitesse des véhicules. Ainsi, quand un conducteur roule au dessus de 50 kilomètres par heure, le feu passe au rouge.

“Ca va agir sur la périodicité du feu, ce n’est pas une sanction” explique Jean-Marie Abbiate, directeur des services techniques de la ville de Gignac.
 

Bien accueilli de la part des automobilistes  



Avant les travaux d'aménagement du carrefour qui ont coûté près de 600000 euros, les usagers de la route avaient tendance à rouler vite sur cette longue ligne droite en oubliant qu'ils entraient dans une agglomération.

“ Si ça peut permettre de réduire la vitesse, c’est bien” nous confie un automobiliste.

Le maire de Gignac, Jean-François Soto, se satisfait lui aussi de l'installation de ce feu tricolore :  

“On considère que c’est une opération réussie pour l’instant, ça se régule, c’est bien “
 

On a testé, sans grand succès…


Pour vérifier si le dispositif fonctionne, nous prenons la route, le compteur de la voiture affiche 65 kilomètres par heure mais le feu reste….. vert !

Une séance d’essai pas vraiment concluante.


Le reportage de Jérôme Gaussen et Enrique Garibaldi 
 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité