Handicap : quand les non-voyants réalisent leur rêve et pilotent un avion

Que les personnes mal-voyantes ou non-voyantes puissent voler et piloter un avion, c'est le désir de l'association "Les Mirauds Volants", basée à Labège en Haute-Garonne. Ses bénévoles s'associent à l'aéroclub de l'Hérault pour des journées d'initiation.

Piloter sans la vue, avec comme uniques repères ses sensations et les conseils du moniteur, c'est possible !

Aveugle depuis son enfance, Thierry a passé son baptême de l'air grâce à l'association "Les Mirauds Volants" dont le siège est à Labège en Haute-Garonne, des sponsors et l'aéroclub de l'Hérault. Samedi 10 décembre 2022, il a pris les commandes d'un petit avion pour la première fois : une demi-heure dans l'air à découvrir des sensations inconnues.

On ressent beaucoup de sensations qui sont inconnues, c'est impressionnant ! C'est une sensation de liberté que l'on n'a pas au sol.

Thierry Jammes

"Les Mirauds Volants", l'association européenne des pilotes handicapés visuels, sensibilise à la formation des personnes aveugles pour piloter des avions, des planeurs et des ULM, guidés de manière auditive par un instructeur puis par une machine.

Un tableau de bord sonore et vocal : le Soundflyer

Soutenu par des ingénieurs, l'association a développé un dispositif appelé Soundflyer qui, grâce à des notes de musiques, donne des indications sur le positionnement de l'avion, le niveau de son assiette, de son inclinaison ainsi que de sa vitesse.

Pour Maïté Cachelaut, la présidente de l'association et pilote aveugle depuis maintenant cinq ans, il est important de transmettre cette technique à ses élèves, lors de la séance de simulateur, pour qu'ils puissent, un jour, voler de leurs propres ailes. 

Je veux partager ce que ça représente pour moi car je suis plus libre dans le ciel que sur terre.

Maïté Cachelaut, Présidente de l'association "Les Mirauds Volants".

À terme, l'aéroclub de l'Hérault souhaite s'équiper de matériel adapté afin de pouvoir accueillir de futurs élèves pilotes en situation de handicap. "Donner la possibilité à chacune et chacun de pratiquer cette si belle passion du vol", c'est la ligne de mire du président de l'aéroclub Christophe Calage.

Pionniers de l'aviation 

Sur leur site internet, "Les Mirauds Volants" rappellent que l'histoire de l'aviation a aussi été écrite par des pionniers aveugles ou mal-voyants. Ainsi Henri Fabre, l'inventeur de l'hydravion en 1910 a été quasi aveugle une partie de sa vie et il utilisait même une canne blanche.

Mais le premier  "Miraud volant" a sans doute été François Coli qui a perdu un œil dans le crash de son avion sur un hangar le 10 mars 1918. Le pilote de chasse a malgré tout continué à voler et terminé la guerre comme capitaine d'escadrille. En 1919, il réussira la double traversée de la Méditerranée. Navigateur de Charles Nungesser, il a participé à la première tentative de traversée de l’Atlantique Nord sans escale à bord de l’Oiseau Blanc, le 8 mai 1927. Les deux hommes ont disparu lors de ce vol. Leur appareil n'a jamais été retrouvé. Leur avion a été signalé pour la dernière fois dans le ciel de Terre-Neuve. Et le mystère demeure encore aujourd'hui sur l'accident qui leur a coûté a vie.