Hérault : cinq interpellations en lien avec un trafic de cannabis et de cigarettes dans une épicerie de Montpellier

L'établissement situé dans une galerie commerciale aurait servi de bureau de tabac illégal et de point de revente de stupéfiants, selon les services de police. Quatre hommes ont été déférés ce vendredi pour être jugés en comparution immédiate.
La saisie de la Sûreté départementale de l'Hérault : des armes, des cigarettes, du cannabis, du matériel de conditionnement... juillet 2021.
La saisie de la Sûreté départementale de l'Hérault : des armes, des cigarettes, du cannabis, du matériel de conditionnement... juillet 2021. © DR / DDSP 34

Ce lundi 26 juillet, les services de la Sûreté départementale de l’Hérault ont procédé à plusieurs interpellations dans le cadre d’un trafic de tabac et de stupéfiants. Cinq hommes, âgés de 19 à 24 ans, sont mis en cause. Ils sont notamment suspectés d’avoir participé à la vente illégale de cigarettes et de cannabis autour de deux épiceries, à Montpellier et Castelnau-le-Lez.

En avril dernier, la brigade des stupéfiants affirme avoir reçu des informations concernant un magasin situé au sein du centre commercial Saint-Paul, à la Paillade. L’enquête aurait alors permis de montrer que l’établissement "fonctionnait comme un bureau de tabac avec une vingtaine de clients par heure", précise la DDSP, qui ajoute que "l’épicerie était aussi le lieu de rassemblement permanent de nombreux jeunes du quartier qui s’adonnait à la revente de produits stupéfiants" - environ 200 à 300 grammes de résine de cannabis écoulés chaque jour.

Les forces de l’ordre suspectaient l’un des protagonistes – présumé organisateur du trafic – d’être en possession d’armes. Les perquisitions permettront la saisie d’un fusil d’assaut, d’un pistolet automatique, de munitions et d’un gilet pare-balles. Dans les épiceries et sur les personnes interpellées, les enquêteurs annoncent aussi avoir mis la main sur 30 grammes de résine de cannabis, 92 cartouches de cigarettes et 17 paquets. Environ 13.800 euros, en liquide ou sur des comptes, ont également été saisis.

En garde à vue, l’un des hommes appréhendés a reconnu avoir fourni des cigarettes pour un de ses frères, co-gérant d’épicerie et footballeur au Luxembourg. Le principal suspect, issu de la même famille, a quant à lui gardé le silence, rapporte la police nationale.

Ce vendredi, quatre mis en cause ont été déférés devant le tribunal judiciaire de Montpellier pour comparution immédiate. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité drogue faits divers