Complètement ivre, une mamie tente de s'enfuir en fonçant sur les gendarmes près de Montpellier

A 70 ans, une mamie complètement ivre, a tenté de semer les gendarmes à plusieurs reprises après une course-poursuite à Gignac près de Montpellier dans l'Hérault.

La mamie récalcitrante a donné du fil à retordre aux forces de l'ordre. Complètement ivre, une septuagénaire a tenté de s’enfuir en fonçant sur les gendarmes.

L’affaire débute mercredi 22 mai à 15h50. Une conductrice âgée de 70 ans, originaire de Saint Bauzille-de-la-Sylve dans l'Hérault,  commence par griller un «stop» devant les gendarmes dans le centre-ville de Gignac, à l'ouest de Montpellier. 

Course-poursuite

La patrouille de militaires du peloton motorisé de Clermont l’Hérault tente alors de l’intercepter mais la dame accélère fortement pour s’enfuir.
Poursuivie par les gendarmes, elle est contrainte de s’arrêter sur le bas-côté de la chaussée.
Les gendarmes le constatent rapidement : la conductrice pressée sent l'alcool et présente des difficultés d’élocution.

Un gendarme a failli être renversé

Invitée à descendre de son véhicule pour se soumettre au dépistage, la femme redémarre en trombe et prend la fuite en direction de Gignac.
Sa manœuvre dangereuse oblige un des gendarmes à s’écarter sur le bas-côté afin d’éviter d’être percuté par le véhicule.
Bloquée par le flot de circulation, la conductrice ouvre sa portière et recule pendant que les militaires parviennent à son niveau.

Voiture des gendarmes endommagée

Elle enfonce alors tout le côté du véhicule de la gendarmerie avant de s’immobiliser.
La récalcitrante est enfin extraite de sa voiture et interpellée par les forces de l'ordre.
Le test révèle qu’elle est alcoolisée et présente un taux supérieur à 0,80 mg/l d’air expiré. 

Garde à vue

Placée en garde à vue, elle est poursuivie pour violences volontaires avec arme sur agent dépositaire de l’autorité publique, dégradation de bien, refus d’obtempérer, non respect d’un stop, conduite sous l’empire d’un état alcoolique.

Sous contrôle judiciaire

Déférée le vendredi 24 mai, elle est placée sous contrôle judiciaire. Laissée libre, elle devra répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel de Montpellier, le 3 juillet prochain.
En attendant, la mamie a interdiction de toucher un volant.
Elle est rentrée chez elle à pied.