• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : juillet 2019 est l'un des mois record pour les températures avec 2 épisodes de canicule

Un soleil de plomb avec une forte hausse des températures caractérise l'épisode caniculaire. / © I.Petit-Félix/FTV
Un soleil de plomb avec une forte hausse des températures caractérise l'épisode caniculaire. / © I.Petit-Félix/FTV

Juillet 2019 fut un mois exceptionnellement chaud sur l'ensemble du Languedoc et du Roussillon, avec 11 à 12 heures d'ensoleillement par jour en moyenne et une forte sécheresse en plaine. Mais ce fut aussi un mois très arrosé près des Pyrénées, des Corbières et de la Montagne Noire.

Par FD avec météo France


Juillet a été un mois très très chaud, le 2e ou le 3e mois de juillet le plus chaud, selon les stations de références, des chroniques climatologiques du centre Météo France de Montpellier. Le record absolu restant juillet 2006.
 

Plus de 2 degrés de plus que la moyenne d'un mois de juillet normal


Dans le Top 5 des mois de juillet les plus chaud, 2006 donc, mais aussi 2015, 2018 et désormais 2019.

Juillet 2019 a battu des records à cause de 2 épisodes caniculaires du 1er au 8, puis du 22 au 26. La température moyenne fut bien supérieure à la normale de saison.
Les maximum relevés : 38,8°C à Nîmes, 37,7°C à Carcassonne, 37°C à Perpignan, 36,7°C à Montpellier et 34,1°C à Mende. Et 26°C au Mont-Aigoual.
 
Les écarts à la normale à Montpellier de la température moyenne de juillet chaque année de 1970 à 2019. / © Météo France
Les écarts à la normale à Montpellier de la température moyenne de juillet chaque année de 1970 à 2019. / © Météo France

Côté ensoleillement : record pour Montpellier avec 373 heures, pour une normale de 340 heures.

Les cumuls pluviométriques sont très contrastées, en fonction des zones impactées par les orages du mois. Les zones pyrénéennes étant bien arrosées et les plaines littorales du Gard et de l'Hérault quasiment pas...
Les épisodes pluvieux, avec orages souvent, des 3, 6 et 9, puis des 26-27 juillet furent rarement conséquents, sauf dans l'extrême ouest, sur le Larzac et des Matelles à Gorniès. Le gros orage du 27 juste à l'ouest du Lac du Salagou a affecté le secteur Brenas-Pézènes-les-Mines.

On a relevé 34mm de pluie à Saint-Martin-de-Londres, le 3 juillet contre 3,4mm le 9 à Pézenas.
 

Sur le même sujet

Hérault : après le tirage, le Fort Brescou d'Agde se retrouve au grattage pour le loto du patrimoine

Les + Lus