• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

VIDEO. Hérault : un Montpelliérain médaillé au championnat de France de parachutisme

Maxime Lacourt, avec Emmanuel Sarrazin, Arnaud Camproux, Patricia Cacheux, Théo Peyronnel, Cindy Delbergue, Mathieu cavallin et Loïc Maudou ont gagné la médaille d'or en vol relatif à 8 au championnat de France. / © Herve Husson
Maxime Lacourt, avec Emmanuel Sarrazin, Arnaud Camproux, Patricia Cacheux, Théo Peyronnel, Cindy Delbergue, Mathieu cavallin et Loïc Maudou ont gagné la médaille d'or en vol relatif à 8 au championnat de France. / © Herve Husson

Maxime Lacourt, originaire de Montpellier est passionné de parachutisme. Il vient d'être médaillé d’or en vol relatif à 8 et médaillé de bronze en vol relatif à 4, avec ses coéquipiers. Portrait.

Par Aurélia Abdelbost

Un saut à 4 000 mètres d'altitude et 50 secondes pour enchaîner, dès la sortie de l'avion, une chorégraphie à huit, dans les airs. Cette épreuve, appelée le vol relatif à 8, Maxime Lacourt, originaire de Montpellier, et ses coéquipiers la maîtrisent. Durant les championnats de France de parachutisme, à Vichy, au début du mois d'août, l'équipe "MOJO" a remporté la médaille d'or.
 

Une bonne surprise pour ce passionné, qui a également remporté la médaille de bronze, en vol relatif à 4 cette fois, avec l'équipe Odin. Un résultat qui récompense de nombreux entraînements, à terre, sur des planches à roulettes, mais aussi en l'air. Il faut connaître les figures sur le bout des doigts.
 
L'équipe MOJO a remporté la médaille d'or en vol relatif à 8. / © Photo DR.
L'équipe MOJO a remporté la médaille d'or en vol relatif à 8. / © Photo DR.

"On peut faire jusqu'à 9 ou 10 sauts dans une journée", précise Maxime Lacourt. A 26 ans, il pratique le parachutisme depuis ses 17 ans. Et en 9 ans, il compte déjà 1 050 sauts à son actif. 
 

L'adrénaline

Une passion transmise par sa famille. Ce qui plaît à cet ingénieur et officier en infrastructure dans l'Armée de l'air, c'est l'adrénaline :

C'est pour ça que j'ai commencé et que je continue et puis j'aime le travail d'équipe, le fait de voler à plusieurs apporte un supplément.


Ce sport demande beaucoup de concentration mentale et physique. En plus des gestes à répéter de manière méthodique, il faut avoir "le chrono dans la tête" afin d'ouvrir son parachute au bon moment. Une discipline qui demande beaucoup d'investissement personnel et financier.
 

Sur le même sujet

Pyrénées-Orientales : un vaste trafic de drogue et de migrants démantelé

Les + Lus