Insolite : à Montpellier bientôt un jeu sur smartphone pour acheter les bâtiments de la ville

Pour jouer, il suffit de télécharger une application gratuite sur son smartphone. / © DR Néopolis
Pour jouer, il suffit de télécharger une application gratuite sur son smartphone. / © DR Néopolis

C'est un peu un monopoly grandeur nature qui va être lancé le 3 octobre à Montpellier. Un jeu mobile dans lequel les joueurs explorent la ville et peuvent acheter et vendre les bâtiments avec leur smartphone. Plusieurs centaines de personnes se sont déjà inscrites.

Par Clément Barbet


Vous vous souvenez sans doute des foules de personnes les yeux rivés sur leur téléphone en train de jouer au célèbre jeu Pokémon Go ? Et bien voici que débarque à Montpellier un nouveau venu : le français Néopolis.

Son principe : permettre à ces utilisateurs d'acheter et de s'échanger des bâtiments de la ville. Qui n'a jamais rêvé de s'offir l'Opéra Comédie, les Arceaux ou encore la place Jean-Jaurès ? En quelque sorte c'est un mélange de Pokémon Go et de Monopoly... 

Déjà présent à Bordeaux, Lyon et Marseille le jeu sera lancé le 3 octobre à Montpellier et à écouter Lucas Odion, un des créateurs de l'application, il devrait y avoir plusieurs dizaines de joueurs :
 

On a déjà près de de 400 personnes qui se sont inscrites sur Montpellier c'est un chiffre plutôt pas mal. On s'est servi des réseaux sociaux pour médiatiser le jeu" Lucas Odion. 

 

Objectif : cumuler le plus de bâtiments possible 

Le jeu gratuit sera donc basé sur la géolocalisation. Ainsi, les joueurs pourront cumuler le plus de bâtiments possible, devenir le maire en achetant l'Hôtel de Ville ou être celui qui découvrira en premier tous les bâtiments de la ville. Mais pour cela il faudra se déplacer dans la ville et être le plus proche des bâtiments. 

Plus que de simples acquisitions, les joueurs devront choisir entre collaboration ou compétition en utilisant des cartes bonus et malus à collecter dans la ville. Le but sera ainsi de défendre son territoire afin de la conserver ! 

Première partie le 3 octobre, l'application est disponible sur les smartphones Apple et Android.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus