Journée portes ouvertes aux serres de Montpellier

La campanule, vivace dans la nature, se cultive très bien en pot. / © MaxPPP
La campanule, vivace dans la nature, se cultive très bien en pot. / © MaxPPP

Le printemps est là et Montpellier ouvre les portes de ses serres. Ce samedi, journée de visite gratuite de quelques 6700 m² de fleurs, arbustes et cactus élevés par la ville pour embellir l'espace public. Et des ateliers pour s'initier aux cultures, des semis à la lutte biologique.

Par Sylvie Bonnet

Faire découvrir et expliquer la production des plantes qui composent les espaces verts de Montpellier. C'est l'objectif de cette journée "serres ouvertes" qui se tiendra samedi de 10h à 17h à Montpellier. Le public pourra échanger avec une vingtaine d’agents de la direction Paysage et biodiversité.

Montpellier : visite des serres municipales
Le printemps est là et Montpellier ouvre les portes de ses serres. Ce samedi, journée de visite gratuite de quelques 6700 m² de fleurs, arbustes et cactus élevés par la ville pour embellir l'espace public. Et des ateliers pour s'initier aux cultures, des semis à la lutte biologique. - F3 LR - Reportage : C.Alazet et S.Bonnet

Visites guidées des 6 700 m²


C'est l'énorme réservoir qui permet d'entretenir les massifs de fleurs qui agrémentent la ville. Des massifs qui "tournent" avec les saisons et qu'il faut sans cesse bichonner, en tenant compte de la météo mais aussi de l'exposition des différentes parcelles. Avec les agents qui interviennent toute l'année, vous en saurez plus sur le métier de ces jardiniers.

Ateliers végétaux


Au-delà de la beauté et de la diversité des espèces de plantes et fleurs cultivées, vous pourrez obtenir des conseils et vous initier aux différentes méthodes de culture.
Au programme, des démonstrations de semis, de bouturage, de rempotage et aussi une initiation aux principes de lutte biologique. Et à noter des visites guidées en langue des signes de 14h à 16h.


Le centre horticole de Grammont a 35 ans


Montpellier a toujours été une ville de plantes. Car avant son caractère paysager, la plante était à la base de la médecine et de la pharmacopée. Logique dans ce contexte que la ville des médecins ait un jardin des plantes et des serres pour les spécimens fragiles depuis des siècles.

La grande serre du jardin des plantes de Montpellier. Carte postale ancienne. / © Université de Montpellier.
La grande serre du jardin des plantes de Montpellier. Carte postale ancienne. / © Université de Montpellier.

Avec l'extension de la ville, c'est un véritable centre horticole qui voit le jour. D'abord installé sur le site de l'actuel "Jardin de la Pépinière" dans le quartier Prés d'Arènes, le centre a élu domicile en 1983 sur le site de Grammont.  On l'appelle plus pompeusement le centre horticole Richer de Belleval.

Il comporte 450 ha d'espaces verts publics ainsi qu'un important patrimoine arboré (avec plus de 30 000 arbres recensés). Chaque année, le service des espaces verts produit au Centre horticole de Grammont l'essentiel des plantes pour les massifs de la commune :  plantes annuelles, bisannuelles, et vivaces adaptées au climat méditerranéen.


Sur le même sujet

Languedoc et Roussillon : les 1.900 couacs de la suppression de la carte SNCF

Les + Lus