La musique pour lutter contre les effets de la maladie de Parkinson, un grand espoir né à Montpellier

Les patients atteints de la maladie de Parkinson, une maladie dégénérative du cerveau qui a des conséquences sur les mouvements, ont désormais un outil pour les aider dans leur déplacement.

Cela fait une dizaine d’années qu’une équipe de chercheurs travaille sur ce projet devenu réalité. Un travail réalisé au sein de l’université de Montpellier, puis développé et commercialisé au sein d’une société mise en place par les chercheurs : Beathealth. Soutenus dans leur projet par l’Europe, la Région et de la SATT (Sociétés d’accélération du transfert de technologie), ils parviennent à trouver l’outil d’aide à la marche pour les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Devenir le DJ de sa marche

Beatmove, c’est le nom de cet outil qui aide les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Plus précisément, c’est un ensemble d’outils composé d’un smartphone, d'écouteurs et de deux capteurs sans fil installés au niveau des chevilles. Les capteurs détectent la marche du patient. Ce dernier va pouvoir choisir une musique qui va se synchroniser à sa marche. L’application va proposer une musique et va accélérer progressivement pour inciter le patient à marcher plus vite.

L’interaction avec le cerveau

"La musique a un effet assez important sur le cerveau. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a été interdite pour les courses à pied car elle est considérée comme produit dopant", précise Loïc Damm, directeur technique de Beathealth. Ce docteur en neurosciences fait partie des chercheurs qui ont développé l’outil. Ils ont constaté que "les structures du cerveau qui vont traquer les pulsations sont les mêmes structures qui permettent le mouvement".

Il fallait donc trouver comment coupler la musique au pas du patient. Une importante étude clinique est mise en place. "On couple en temps réel la marche à la pulsation", précise Loïc Damm. L’outil agit comme une sorte de métronome.

Près de 300 utilisateurs

L’outil est commercialisé depuis près d’un an (automne 2022) par le biais d’un abonnement. Il faut compter trente euros par mois, pour le kit complet, à savoir le smartphone, avec les écouteurs et les capteurs. Plus de 85 pour cent des utilisateurs sont satisfaits.

Le beatmove sera présenté notamment lors d’une rencontre organisée par l’association France Parkinson le 30 septembre 2023 à partir de 13h30 à l’hôtel de ville de Montpellier.

Parkinson en chiffres

• 2e maladie neurodégénérative après la maladie d’Alzheimer

• 2e cause de handicap moteur chez l’adulte après les accidents vasculaires cérébraux

• Un malade sur deux diagnostiqué en moyenne à 58 ans

• 17 % ont moins de 50 ans

• 25 000 nouveaux cas par an

• 272 000 malades en France

(Source : ministère de la santé - Avril 2023)