Manifestation des “gilets jaunes” à Montpellier : plusieurs blessés, douze interpellations

La police a repoussé puis nassé les manifestants dès le début du rassemblement. / © S. B. / FTV
La police a repoussé puis nassé les manifestants dès le début du rassemblement. / © S. B. / FTV

Ce samedi après-midi, la police a nassé la manifestation des "gilets jaunes" entre la Comédie et la gare, puis fait usage de gaz lacrymogènes. La Ligue des droits de l'Homme parle de six manifestants blessés. Trois policiers ont également été blessés. Douze personnes ont été interpellées.

Par S. B. et M. B. / FTV

Le rassemblement national des "gilets jaunes" ce samedi à Montpellier (Hérault), dans le cadre "l'acte 52" du mouvement, s'est déroulé dans une ambiance très tendue dès son commencement, à 14 heures.

La police a commencé par "nasser" les manifestants, 800 à 1.000 personnes, qui se dirigeaient vers la préfecture, aux abords de la place de la Comédie. Puis les policiers ot rapidement fait usage de gaz lacrymogènes, dès 14h05, et chargé, sans raison apparante, a constaté un journaliste de France 3 Occitanie.

Des manifestants casqués et cagoulés, portant des masques à gaz, ont alors jeté des fumigènes et des pétards en direction des CRS. Selon un observateur de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), il y avait déjà, à 14h20, six blessés dans les rangs des manifestants. La préfecture précise que trois policiers ont également été blessés.
 
Les canons à eau de la police déployés rue de Maguelone à 14h30. / © S. B. /FTV
Les canons à eau de la police déployés rue de Maguelone à 14h30. / © S. B. /FTV

Au total, la police a interpellé douze personnes indique ce sameid soir la préfecture de l'Hérault. Au moins sept ont été placées en garde à vue pour des faits présumés de "violence" et "rébellion", selon une source policière.

Le reportage de Sébastien Banus et François Jobart
 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus