Languedoc et Roussillon : 19 morts sur les routes en août, attention retour en force des radars tourelles

L'accident s'est produit en fin de matinée, sur la RD909 à hauteur d'Autignac / © Sdis 34
L'accident s'est produit en fin de matinée, sur la RD909 à hauteur d'Autignac / © Sdis 34

En août 2019, il y a eu 290 morts sur les routes de France, soit 44 de plus qu'en août 2018. En Languedoc et en Roussillon, le nombre de tués reste stable à 19, même si les accidents sont en hausse, notamment pour les motos. Attention au retour en force des radars, soit neufs soit réparés.

Par Fabrice Dubault


La mortalité sur les routes du Languedoc et du Roussillon reste stable. En août, il y a eu 19 tués, soit 161 morts depuis janvier.

Mortalité sur les routes en août 2019
  • Aude = 3
  • Gard = 7
  • Hérault = 6
  • Lozère = 1
  • Pyrénées-Orientales = 2

Mortalité sur les routes depuis janvier
  • Aude = 26
  • Gard = 40
  • Hérault = 70
  • Lozère = 2
  • Pyrénées-Orientales = 23

Après une très forte progression des accidents mortels à moto entre janvier et avril dans l'Hérault, +300%, les données ont repris une courbe plus habituelle.

Les victimes d'accidents mortels étaient à 50% en voiture, 20% à moto, 15% des piétons, les 15% restants étant à vélo, à cyclo ou des camions.
En cause, d'abord la vitesse pour les départements du Languedoc, l'alcool au volant pour le Roussillon.

Comme toujours, les accidents et les tués se concentrent principalement le long du littoral et autour des grandes villes.

Exemple : sur cette carte de l'Hérault qui répertorie les accidents mortels depuis 2007, on retrouve les grands axes de circulation. Les autoroutes A9, A75 et A750. Et les grandes agglomérations, Montpellier, Sète, Béziers, Agde ou Lunel.
Il y a moins de morts sur les départementales rurales, il y a aussi moins de trafic routier.
 
Carte des accidents mortels dans l'Hérault entre 2007 et 2019. / © Préfecture de l'Hérault
Carte des accidents mortels dans l'Hérault entre 2007 et 2019. / © Préfecture de l'Hérault

Attention, les radars vont faire un retour en force d'ici à la fin de l'année. 300 radars tourelles neufs et très performants vont être installés en France. Sans compter ceux cassés par les gilets jaunes qui vont être réparés et remis en service.
 
L'un des radars tourelle installé à Montech (82) / © S. Duchampt / France 3
L'un des radars tourelle installé à Montech (82) / © S. Duchampt / France 3


Le nouveau radar tourelle "leurre"


L'Aude et l'Hérault sont dans le Top 5 des départements les plus équipés en radars tourelles. 5 dans chaque département pour un total de 75 appareils en France.
Des radars "Mesta fusion" à la technologie très efficace juchés sur un pylône à 4 mètres du sol. Ils peuvent contrôler, la vitesse dans les 2 sens de circulation, par file de circulation, ils sont discriminant entre VL et PL, ils peuvent aussi flasher les feux tricolores, les passages à niveau. Certains à terme pourront aussi détecter les téléphones au volant, le défaut de ceinture, les basses vitesses, les inter-distances, les dépassements interdits et les obligations de tourner à droite ou à gauche. Le tout sur un espace de 100 mètres autour du radar.

Pour l'instant, il n'est homologué que pour la vitesse et le non respect des feux d'intersection. 

Cette merveille de précision française à environ 200.000€ l'unité peut flasher 32 véhicules en même temps sur 8 voies de circulation... le must !

Pire, ce sont aussi des radars "leurre". Car la technologie dans la tourelle peut être déplacée d'un radar à l'autre.
En moyenne, 1 tourelle sur 3 ou 4 sera réellement équipée d'un radar, les autres seront vides, bref des leurres mais impossible de savoir lesquelles, d'autant que la machinerie de verbalisation sera changée régulièrement.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus