Le vélo : nouvelle ère ? Le congrès de la Fédération des Usagers de la Bicyclette jusqu'à dimanche à Montpellier

Montpellier accueille du 1er au 4 juillet le 21éme congrès de la FUB, la Fédération des Usagers de la Bicyclette. "Où la voix des citoyens s'est exprimée si fort grâce à la mobilisation #jesuisundesdeux," précise Olivier Schneider, son président.

« La question du vélo n’est plus aujourd'hui réservée à quelques activistes, le vélo devient un véritable enjeu de société pour répondre aux défis du moment (sédentarité / qualité de l’air / crise sociale et économique / climat / aspiration à un meilleur cadre de vie) », indique Nicolas Lemoigne Président Vélocité Montpellier Métropole.

La Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB), derrière cette appellation un brin décalée, on retrouve 364 associations et antennes pour la promotion et la défense de la bicyclette en France.

Une dynamique

Le choix de Montpellier, comme capitale du vélo pour ces 4 jours ne doit rien au hasard. Il vient reconnaitre le boom que connait la ville en matière de vélo. Une dynamique initiée par des associations comme vélocité, opportunément renforcée par les confinements qui ont vidé provisoirement la ville de ses voitures.

« Actuellement la spécificité de Montpellier, c’est sa dynamique citoyenne qui rappelle ce qui s’est passé il y a 40 ans au Pays-Bas ou au Danemark, qui a été à l’origine de la bascule vers les villes cyclables qu’on connaît aujourd'hui ».

Nicolas Lemoigne Président Vélocité Montpellier Métropole

Une dynamique confirmée par Olivier Schneider: "Venir à Montpellier, où la voix des citoyens s'est exprimée si fort grâce à la mobilisation #jesuisundesdeux plaçant la mobilité à vélo au cœur de l'agenda politique était une évidence pour la FUB. L'association Vélocité Montpellier est une source de fierté pour la FUB et d'inspiration pour les associations locales de promotion du vélo".

De gauche à droite: Nicolas Lemoigne Vélocité Olivier Schneider FUB
De gauche à droite: Nicolas Lemoigne Vélocité Olivier Schneider FUB

Bien sûr, en toile de fond, l’indispensable lutte contre les dérèglements climatiques, avec la baisse des émissions de gaz à effet de serre.

Fort de ces besoins, une nouvelle politique  des déplacements se dessine. Aujourd’hui les pistes cyclables se multiplient et Montpellier métropole subventionne à hauteur de 500€ l’achat d’un Vélo à Assistance Electrique, (8 500 dossiers déposés depuis le lancement en novembre 2020, la prime VAE de 500€ est prolongées jusqu'au 31 décembre 2021).

« Si la gratuité totale des transports en commun pour les habitants de la métropole, qui sera mise en œuvre d'ici fin 2023, est la mesure phare de ce grand plan de mobilité, l’incitation au choix de mobilités actives, comme le vélo, est l’une de nos priorités ».

Michaël Delafosse, maire de Montpellier, Président de la Métropole.

Etat, région et département s’engagent eux aussi dans ce processus de primes à l’achat de vélo électrique.

Un rêve commun

Pour le maire de Montpellier le congres illustre l’engagement de la Métropole: "faire de notre territoire un espace pionnier dans le domaine de la mobilité durable. Nous partageons avec Olivier Schneider (Pdt de la FUB) un rêve commun : celui d’un espace urbain pensé non plus autour des déplacements en voiture, mais adapté aux mobilités décarbonées, au premier rang desquelles le vélo ».

Reste que ce développement ne se fait pas sans problèmes ni investissements. Il faut sécuriser les espaces pour les cyclistes tout en fluidifiant le partage des chaussées avec les automobilistes. Pour travailler ces enjeux, des centaines de congressistes se retrouvent à Montpellier. Ils vont plancher sur la place du vélo dans nos vies, que ce soit pour le loisir et/ ou le travail.

La FUB va présenter à cette occasion sa campagne en direction des entreprises avec la création d’un label « Employeur Pro-Vélo".

"L'entreprise est le lieu de socialisation ou l'on passe le plus d'années de notre vie et aussi le plus grand nombre d'heures dans une journée. Si on a raté la sensibilisation par l'éducation, on a 40 années de rattrapage sur le lieu de travail".

Annie-Claude Thiolat Vice Présidente FUB, référente label "Employeur Pro Vélo"

Le programme du congrès de la FUB à Montpellier

Une enveloppe de 40 millions d'euros est prévue. L'objectif est de labelliser 4500 employeurs d'ici le 31 décembre 2023, de sensibiliser 500.000 salariés et de créer 25000 places de stationnement pour les vélos.  

Organisé à l’initiative de Vélocité Montpellier et en partenariat avec le collectif d'associations locales le Vieux-Biclou, le Bonheur à vélo, Vélo Pays de l’Or et La Roue Libre de Thau, L'événement accueille de nombreuses autres associations pro vélo. Elles seront en bonne compagnie, avec des spécialistes des Mobilités Emergentes, des responsables d’études en mobilités actives, des experts en Logistique Urbaine. Mais aussi un coordonnateur interministériel pour le développement de l’usage du vélo, auprès du Ministère de la Transition écologique et solidaire, un Chef de programmes & partenariats CEE.

Au final des enjeux environnementaux, politiques, économiques et sociaux. Les congressistes dessineront la place du vélo dans la mobilité de la France de demain. Ils parleront aussi industrie, avec la relocalisation de sa fabrication en France et en Europe.

Quatre jours résolument sous le signe du questionnement "Le vélo : nouvelle ère ?"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports environnement région occitanie réchauffement climatique vie associative société