• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue 1 de football : Montpellier plonge dans le ventre mou du championnat, après sa défaite 4 - 1 face à Reims

Ellyes Skhiri, défenseur de Montpellier lors du match contre Reims, en 26 ème journée du championnat de Ligue 1. Lourde défaite 4 à 1 à la Mosson dimanche 24 fevrier 2019. / © Sylvain Thomas / AFP
Ellyes Skhiri, défenseur de Montpellier lors du match contre Reims, en 26 ème journée du championnat de Ligue 1. Lourde défaite 4 à 1 à la Mosson dimanche 24 fevrier 2019. / © Sylvain Thomas / AFP

Réveil douloureux pour le Montpellier Hérault SC, battu 4 buts à 1 par Reims, à la Mosson hier dimanche soir, en Ligue 1. Montpellier "est un peu groggy", selon le milieu de terrain Paul Lasne. "Il est temps de se remettre en question" pour l'entraîneur du MHSC Michel Der Zakarian. 
 

Par C.A avec AFP

La défense héraultaise, privée de son défenseur portugais Pedro Mendes et du latéral Ruben Aguilar, blessé en cours de jeu, a été piégée à quatre reprises par Reims, quatre jours après avoir encaissé cinq buts à Paris (5-1).

Selon Paul Lasne, le milieu de terrain de Montpellier, l'équipe est sous le choc de cette défaite sévère à domicile, face à Reims, concurrent direct pour une place en Europe la saison prochaine.

C'est assez rare de prendre autant de buts pour nous. On en prend neuf en deux matches. On est tous un peu groggy. C'est une semaine difficile. On avait très bien entamé le match puis on a eu une panne technique qui nous a été fatale. On a démarré très fort mais on n'a pas su ensuite gérer cette avance et casser le rythme. Cette défaite est un accident de parcours qui est dû à l'enchaînement des rencontres et à une fatigue peut-être morale. Et, en Ligue 1, quand on n'est pas à 100 % on le paye.


Montpellier avait pourtant bien commencé cette 26 ème journée de Ligue 1 à la Mosson, grâce à un but du défenseur Daniel Congré à la 6ème minute. Mais Reims  a renversé la rencontre à partir de la demi-heure de jeu grâce à un doublé de l'attaquant Rémi Oudin, un penalty de l'attaquant international kosovar Arber Zeneli et un but en fin de match de l'attaquant argentin Pablo Chavarria.


Contrecoup après la déroute à Paris (5-1) ou lassitude physique pour ce troisième match de la semaine ? Montpellier n'a jamais trouvé l'énergie pour retrouver un vrai élan à la Mosson.

Du rêve européen au ventre mou du classement, Montpellier tourne au ralenti depuis plus de trois mois et son succès prestigieux contre l'OM
(3-0), le 4 novembre 2018 à domicile. En prenant seulement treize points en quatorze matches, le MHSC rentre fatalement dans le rang.

L'heure est à la remise en question pour l'entraîneur de Montpellier, Michel Der Zakarian.

On fait un bon début de match, mais on n'est pas efficace. Reims a été plus efficace que nous sur les contres. Il a quatre situations et il met quatre buts. Prendre neuf buts dans la semaine, c'est le signe que nous n'avons pas été bons. On a même été mauvais. On a été inefficaces sur le plan défensif et offensif. Nous devons nous remettre en question, moi le premier. J'ai fait des mauvais choix également. 


L'équipe de Michel Der Zakarian rétrograde provisoirement à la 7e place du championnat de France de Ligue 1. Les Montpelliérains comptent désormais cinq points de retard sur Saint Etienne.


 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : Henri Joyeux s'en défend

Les + Lus