• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue 1 : Montpellier encaisse une quatrième défaite face à Caen 2-1

Montpellier-Caen (2-1) au stade de la Mosson. / © Maxppp
Montpellier-Caen (2-1) au stade de la Mosson. / © Maxppp

Montpellier, dirigé depuis la trêve hivernale par Pascal Baills, a poursuivi sa dégringolade en s'inclinant samedi à la Mosson devant Caen (2-1), qui renoue avec le succès lors de la 22e journée de Ligue 1.

Par avec AFP

Pendant que son ancien entraîneur Rolland Courbis parade avec Rennes (4e), l'équipe héraultaise se maintient provisoirement au-dessus de la zone des relégables. Mais elle pourrait y chuter pour la première fois depuis la mi-octobre, à la 18e ou 19e place, après les matchs de Reims et Toulouse qui jouent dimanche respectivement contre Saint-Etienne et à Monaco.

1 but partout à la mi-temps

Montpellier glisse sur la très mauvaise pente avec cette quatrième défaite consécutive, série traversée pour la première fois depuis la saison 2003-04, où il était descendu en Ligue 2. Montpellier avait pris l'avantage grâce à un but du défenseur Ramy Bensebaini, consécutif à un coup de pied arrêté, avant d'être débordé peu avant et peu après la mi-temps par deux buts de Sylvio Rodelin et Andy Delort. Maîtres du jeu durant la première demi-heure, les Montpelliérains ont concrétisé leur première occasion. A la suite d'un corner de Ryad Boudebouz, mal repoussé par Yahia, le jeune Algérien Bensebaini, esseulé au point de penalty, a glissé une frappe hors de portée de Rémy Vercoutre (23). Mais l'équipe de Baills ne parvenait ni à maintenir son ascendant au milieu, ni à jouer sur le même rythme, et s'exposait aux contres menés par les Normands. Cinq minutes avant la mi-temps (40), Caen égalisait sur une reprise de Sylvio Rodelin.

Une série de défaite inquiétante

Dix minutes après la reprise, l'avant-centre normand Delort piégeait la défense héraultaise sur un nouveau débordement d'Emmanuel Imorou. En dépit de plusieurs occasions, notamment d'un Casimir Ninga maladroit (56, 60), et contrarié par une première en Ligue 1 difficile pour le jeune arbitre François Letexier, qui a oublié au moins une main dans la surface et rendu furieux les Montpelliérains, La Paillade concédait une défaite inquiétante pour son avenir.

 

L'histoire se répète. On manque cruellement de réalisme. Les occasions, qui auraient pu nous permettre de revenir au score, n'ont pas abouti. On termine ainsi ce match avec zéro point comme c'était le cas après nos matches devant Bordeaux et Bastia", déclare Bruno Martini, co-entraîneur de Montpellier.


Montpellier est 17ème, juste au-dessus de la zone des relégables, avant les matchs de Reims et Toulouse qui jouent dimanche respectivement contre Saint-Etienne et à Monaco.

Voir le résumé du match

Montpellier/Caen à la Mosson (1-2)
Commentaire Ph. Bard images Bein Sport - F3LR/Bein Sport


Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus