Ligue 1 : "Vivement qu'on trouve un vaccin !", Laurent Nicollin, le président du Montpellier Hérault évoque le Covid-19

En marge de la présentation des deux dernières recrues du Montpellier Hérault SC, lundi 17 août, le président Laurent Nicollin a évoqué la reprise de la saison de Ligue 1 de football dans des conditions inédites.

Laurent Nicollin n'est "ni inquiet, ni rassuré" par rapport au contexte sanitaire de Covid-19. En marge de la présentation par le Montpellier Hérault de ses deux recrues - le gardien Jonas Omlin et l'attaquant Stephy Mavididi - ce lundi 17 août au centre d'entraînement, le président du club héraultais a évoqué la reprise de la Ligue 1, prévue pour son club le samedi 29 août face à Rennes.

"On l'envisage avec précaution et attention pour préserver du mieux possible nos joueurs, notre staff, nos supporters quand on doit jouer à la Mosson. On sait que ce n'est pas facile. Vivement qu'on trouve un vaccin pour pouvoir vivre un peu plus sereinement", nous a t-il déclarés. "On sait que d'une semaine à l'autre ça peut être très simple ou très compliqué à cause du COVID 19." A partir de trois joueurs testés positifs en huit jours, la rencontre de Ligue 1 qui suit peut être reportée par la Ligue professionnelle de football (LFP). Ce pourrait être le cas du match Marseille - Saint-Etienne, prévu vendredi.
 

 Un dernier match amical le 22 août


Le président, qui a déclaré qu'un dernier match de préparation se tiendrait samedi 22 août (17 heures) contre Metz à Besançon, a annoncé qu'il n'y aurait pas d'autres recrues que les deux présentées. "Il peut y avoir des départs, ils seront remplacés, on a des listes au cas où. Et il peut y avoir des opportunités" d'ici le 5 octobre, date de clôture du mercato estival.
 

Comme de nombreux clubs, le MHSC a demandé une dérogation aux 5 000 spectateurs maximum à la Mosson notamment contre l'Olympique Lyonnais. "J'attends d'avoir le retour de la préfecture, je pense qu'on restera à 5 000. On n'a pas senti un vent de joie à la préfecture pour jouer devant 8 000 spectateurs. On va s'adapter comme on peut d'ici au 30 octobre", a t-il déclaré. Les stades pourraient de nouveau accueillir plus de spectateurs à partir du 1er novembre. A moins que la situation sanitaire ne se dégrade de nouveau.