MÉTÉO. Pluies record partout en France sauf... sur le Languedoc et le Roussillon

Un cumul moyen de 237,3 mm a été enregistré par Météo France entre le 18 octobre et le 16 novembre 2023. Les tempêtes de ces dernières semaines, qui ont provoqué de dramatiques inondations dans le Pas-de-Calais, n'ont cependant pas éprouvé le Languedoc ni le Roussillon, dont le niveau des nappes phréatiques est dangereusement bas.

Alors que le Pas-de-Calais se remet lentement des inondations historiques qui ont déferlé sur son territoire, le Languedoc et le Roussillon, eux, doivent faire face à la sécheresse de leurs nappes phréatiques.

Pourtant, selon Météo France, les récentes tempêtes qui ont balayé la France ont produit un cumul de 237,3 mm de pluie sur 30 jours, entre le 18 octobre et le 16 novembre 2023. Un record qui détrône celui établi en 1988, avec 187,1 mm de précipitations.

Dans quel état se trouvent les sols du pourtour méditerranéen ?

Depuis plusieurs mois, le Languedoc et le Roussillon n'ont pas connu d'épisode pluvieux suffisant pour réhumidifier leurs terres. Les sols de l'Aude et des Pyrénées-Orientales en particulier, peinent à rattraper les déficits accumulés depuis 2022.

Selon le dernier rapport du BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) publié le 16 novembre 2023, l'état des nappes phréatiques du Roussillon connaît "une situation inédite" avec des niveaux "préoccupants". Dans l'Aude, l'état des nappes alluviales, qui circulent près de la surface, est également très bas. "Du fait de précipitations déficitaires, la recharge n’a toujours pas débuté".

En comparaison, au 1er novembre 2022 les nappes phréatiques du Languedoc-Roussillon étaient plutôt stables ou en hausse. Là où aujourd'hui les niveaux s'avèrent très bas, voire inquiétants, 2022 enregistrait des niveaux bas et même autour de la moyenne.

Comment expliquer l'absence de pluies ces dernières semaines ?

Le manque de pluie autour de la Méditerranée peut sembler anormal au vu des dernières précipitations qui ont frappé le nord de la France. Alix Roumagnac, président du service météorologique Predict, explique en quelques mots la raison de cet "œil du cyclone" : "pour qu'il pleuve chez nous, il ne faut pas que la dépression vienne du nord mais de la Méditerranée. Or l'enchaînement de dépressions de ces dernières semaines est venu de l'Atlantique et a touché la partie nord de la France."

"Pour qu'il pleuve chez nous, il ne faut pas que la dépression vienne du nord mais de la Méditerranée."

Alix Roumagnac, président de Predict Services

Une raison géographique, donc, qui ne rend pas la situation moins inquiétante pour autant. "Dans nos régions les précipitations arrivent plutôt en automne... Là, on approche de la fin du mois de novembre et, sur le court terme, il n'y a pas encore d'épisode de fortes pluies annoncé." Selon l'expert, cet épisode particulièrement sec peut changer rapidement, mais reste inhabituel à cette époque de l'année.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité