• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

MÉTÉO : fortes pluies attendues de Perpignan à Nîmes ce week-end

Photo prise lors d'un épisode méditerranéen à Balaruc-les-bains le octobre 2016 / © Vincent Damourette/MaxPPP
Photo prise lors d'un épisode méditerranéen à Balaruc-les-bains le octobre 2016 / © Vincent Damourette/MaxPPP

Le premier épisode méditerranéen de la saison est attendu ce week-end. Il touchera le Gard, l'Hérault, l'Aude, les Pyrénées-Orientales et le sud de la Lozère. Il y a des risques d'orages violents et de fortes pluies localisées.

Par Brian Bock

Jusqu'à 200 mm de pluie attendus par endroit

Selon les modèles des prévisionnistes de Météo-France, un épisode pluvieux-orageux est attendu ce week-end, 21 et 22 septembre sur le Golfe du Lion. Il sera le premier épisode méditerranéen de la rentrée. La perturbation pourrait rester bloquée par les reliefs des Cévennes et des Causses du Larzac sur le Gard, l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales et provoquer de fortes précipitations. Les cumuls de pluies pourront atteindre par endroit 150 à 200 mm avec des risques d'inondations et de crues. Les pluies devraient débuter dans la nuit de vendredi à samedi.

Si cet évènement climatique est attendu, les modèles des météorologistes ne peuvent pas prévoir l'intensité des orages localement.

Voir le site météo de France 3.
Le centre opérationnel "La vigie" de Predict veillera tout le week-end sur les phénomènes météorologiques locaux / © Brian Bock/ France 3 Occitanie
Le centre opérationnel "La vigie" de Predict veillera tout le week-end sur les phénomènes météorologiques locaux / © Brian Bock/ France 3 Occitanie

Selon Alix Roumagnac, président de Predict à Montpellier, "C'est le premier épisode de la saison qui va toucher les terres du sud de la France, mais l'intensité ne peut pas encore être prévue localement".
 


Les épisodes méditerranéens sont fréquents et habituels en automne

L'arrivée de ce système dépressionnaire est liée au décalage d'une partie l'anticyclone des Açores situé sur les îles britanniques. Il se déplace actuellement vers l'Europe centrale laissant passer les dépressions vers le sud. Les systèmes dépressionnaires se forment sur l'Atlantique, traversent l'Espagne et arrivent par la mer sur le sud sur la France. La Méditerranée encore chaude alimente en énergie ce système. Aujourd'hui, on parle plus d'épisode méditerranéen que d'épisode cévenol car ces dépressions ne touchent pas uniquement les Cévennes mais tout le sud de la France.


Des risques de ruissellement importants

"Comme les sols sont très durs à cause de la sécheresse, l'eau ne peut pas s'infiltrer dans la terre," explique Alix Roumagnac. Il peut y avoir des risques d'écoulements torrentiels en zone rurale. En ville, certaines routes pourraient se transfomer en véritable rivière.
 
Exemple de cette rue inondée à Montpellier lors d'un épisode méditerranéen en septembre 2014 :
Montpellier - les plus sportifs font de l'équilibre - 29 septembre 2014. / © Capture vidéo
Montpellier - les plus sportifs font de l'équilibre - 29 septembre 2014. / © Capture vidéo


L'agenda de ce week-end bousculé

Face au risque de fortes intempéries, le programme de ce week-end est bousculé et certaines manifestations peuvent être annulées, reportées ou déplacées. Dans un post Facebook, les toqués d'Oc préfèrent déplacer l'évènement du château de la piscine au Zénith Sud de Montpellier.

Le marathon de Sète pourrait être annulé en cas d'alerte orange. "Un handicap supplémentaire est peut-être en train de s’inviter à ce bel événement et troublera éventuellement la fête : le temps !", expliquent les organisateurs sur les réseaux sociaux.

Météo France n'a pas encore émis de vigilance mais il est possible de suivre la situation directement sur leur site pour se renseigner sur l'intensité de la dépression.
 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus