• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Moco nouveau centre d'art contemporain de Montpellier

L'Hotel Moncalm, sera le nouveau centre d'art contemporain de Montpellier / © MMM
L'Hotel Moncalm, sera le nouveau centre d'art contemporain de Montpellier / © MMM

Le futur centre d'art contemporain montpelliérain devrait ouvrir en juin 2019. Il s'appellera Moco, combinaison des deux premières lettres de "Montpellier" et de "contemporain". Cette structure sera pilotée par Nicolas Bourriaud, figure de l'art contemporain, actuel directeur de La Panacée.

Par Valérie Banabera

Moco est le futur centre d'art contemporain de Montpellier. Son ouverture est prévu en juin 2019. Moco, c'est la combinaison des deux premières lettres de "Montpellier" et de "contemporain". Il sera couplée avec deux autres institutions : l'Ecole des beaux-arts de Montpellier et La Panacée. Nicolas Bourriaud, actuel directeur de La Panacée pilotera aussi  le Centre d’Art contemporain.
 

Le Moco occupera une ancienne résidence militaire, l'hôtel Montcalm.


Le Centre d'art prendra place au sein de l'Hôtel Montcalm, à deux pas de la Gare Saint-Roch et au carrefour des 4 lignes de tramway. Le futur Centre d'art affiche également la particularité unique en France de naître multi-sites. En effet, la Panacée,  dès janvier 2017 prendra un nouveau virage. Dans l'attente de son ouverture, la Panacée préfigurera ce nouveau Centre d'Art, de par sa programmation mais aussi à travers un rôle de coordination.

Dès son élection à la tête de la Métropole de Montpellier, Philippe Saurel, Maire de Montpellier, avait souhaité modifier l’opération de construction du Musée de l’Histoire de France et de l’Algérie dans les locaux de l’Hôtel Montcalm à Montpellier. Il a lancé l’étude de la réorientation du projet initial vers un projet fondé sur l’art contemporain. C’est donc dans les 3 000 m² de l’Hôtel Montcalm que le futur centre d’art contemporain prendra place. Pas moins de 1500 m2 seront dédiés à la visite et aux expositions. Il s’agira d’un centre dédié à l’art du XXIe siècle adossé au musée Fabre, dont il constituera l’extension dans le domaine de la création des 20 dernières années. Sa programmation s’articulera également avec celle de la Panacée afin de proposer une offre culturelle dédiée à l’art contemporain, complète et riche sur le territoire métropolitain. 


Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus