Montpellier : 15 tonnes de fruits et légumes saisies sur un marché illégal de la Paillade

Ce samedi matin, près de 15 tonnes de marchandises, principalement des fruits et légumes, ont été saisies lors d’une opération d’envergure dans le quartier de la Paillade à Montpellier. Cette opération a mis un terme à un marché sauvage installé dans ce quartier depuis des mois.
 
Police nationale et police municipale ont travaillé ensemble pour réprimer ce marché sauvage - 22 août 2020
Police nationale et police municipale ont travaillé ensemble pour réprimer ce marché sauvage - 22 août 2020 © DR
Cela fait des mois et des mois que les commerçants des halles de la Mosson à Montpellier se plaignent d’une concurrence déloyale qui sévit dans le quartier. En effet, des vendeurs à la sauvette venus d’Espagne proposaient de la marchandise aux habitants du quartier à des prix très bas. Ce samedi matin, la police est intervenue pour mettre fin à ce marché illégal. Au total, près de 15 tonnes de marchandises ont été saisies ainsi que deux véhicules, quatre personnes ont été conduites au commissariat pour y être entendue :  

« Ce marché est illégal et constitue une concurrence inacceptable pour les commerçants en règle du quartier et des Halles dont le chiffre d’affaires est durement affecté. De plus, il n’est pas contrôlé par les services sanitaires et fait courir un risque hygiénique important aux clients très largement issus du quartier de la Mosson. Les populations issues de quartiers populaires ont droit à la sécurité sanitaire au même titre que l’ensemble des Montpelliéraines et des Montpelliérains. » a commenté le maire de la ville de Montpellier, Michaël Delafosse, sur son compte Facebook.
 

RÉPRESSION DU MARCHÉ SAUVAGE DE LA MOSSON : RÉAFFIRMER L'AUTORITÉ RÉPUBLICAINE Ce matin, samedi 22 août 2020, une...

Publiée par Michaël Delafosse sur Samedi 22 août 2020
 

Denrées distribuées aux associations


Parmi ces produits, certains étaient impropres à la consommation mais le reste a été distribué à des associations humanitaires de Montpellier. La croix Rouge et la Banque Alimentaire vont ainsi pouvoir redistribués des denrées à leurs bénéficiaires.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie trafic police société sécurité justice