• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : 6 gendarmes du Tour de France agressés par des vandales alors qu'ils n'étaient pas en service

illustration - archives / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
illustration - archives / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

6 gendarmes affectés à la sécurisation du Tour de France ont été pris à partie par une douzaine de personnes à Montpellier, mardi soir, vers 23h. Les militaires ont voulu maîtriser des jeunes qui cassaient des rétroviseurs. Les deux groupes se sont ensuite affrontés. Des coups de feu ont été tirés.

Par Fabrice Dubault


Les faits se sont passés mardi soir vers 23h, dans le quartier du Millénaire, à Montpellier.
Des témoins parlent de coups de poings, d'une rixe avec des membres de la communauté gitane et même de coups de feu. Il n'y a toutefois pas eu de blessé par arme à feu.

Selon nos confrères de franceinfo, ces militaires du peloton motorisé de la Garde républicaine passaient une soirée entre collègues, en civil, après l'arrivée de l'étape du Tour à Nîmes, lorsqu'ils ont aperçu des jeunes en train de dégrader des véhicules et casser des rétroviseurs de voiture. Ils ont alors décidé d'intervenir, sans décliner leur qualité de gendarmes, selon les premiers éléments de l'enquête.

Ils ont tenté de maîtriser les jeunes, des ados pour beaucoup, tout en appelant la police.
 

12 jeunes en renfort... mais tous en pris la fuite


C'est alors que les jeunes casseurs ont appelé des "renforts" par téléphone et une douzaine d'agresseurs, des gitans âgés de 25 à 40 ans, sont arrivés en voiture pour s'en prendre violemment aux gendarmes.
L'un des militaires a été légèrement blessé et a été transporté à la clinique du Millénaire.

À l'arrivée des policiers, les agresseurs avaient pris la fuite.

Des plaintes ont été déposées par les gendarmes agressés et par les propriétaires de voitures vandalisées.

 

Sur le même sujet

Infos routes à la frontière espagnole sur l'A9

Les + Lus