Une opération de la police judiciaire, menée le 6 décembre, a permis l'arrestation de 20 personnes de nationalité géorgienne dans un squat de l'avenue de Toulouse, à Montpellier. Elles sont soupçonnées de vols et recels.

La perquisition a été menée ce lundi 6 décembre par les hommes de la sécurité publique du commissariat de Montpellier, dans le cadre d'une affaire suivie par le parquet de Tulle, en Corrèze.

Deux squats visés

En début d'après midi, de nombreux policiers se sont invités dans deux squats de l'avenue de Toulouse. Deux maisons, apparemment occupées illégalement depuis de nombreux mois par des ressortissants géorgiens, ont été perquisitionnées. L'opération a permis la découverte de nombreux vélos volés, mais aussi d'autres objets provenant de cambriolages.

20 Géorgiens interpellés

20 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette opération. 19 d'entre elles sont demandeurs d'asile et ont fait l'objet d'une garde à vue dans le cadre d'une procédure pour "vols et recels". Une dernière est en situation irrégulière et a été amenée dans un  centre de rétention administrative de la région. Dans un tweet, le préfet de l'Hérault, Hugues Moutouh, s'est félicité de cette opération, en précisant qu'il avait  "demandé à ce qu'un signalement particulier soit fait au service instructeur de la demande d'asile des mis en cause."

Un des ressortissants géorgiens était par ailleurs "porteur dune arme de poing" et a été déferré au parquet, a indiqué Fabrice Bélargent, le Procureur de la République de Montpellier.

Des objets volés, retrouvés lors de la perquisition, ont d'ores et déjà été restitués à leurs propriétaires. D'autres sont en cours d'identification.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité