• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : “Ça va craquer, c'est obligé”, les salariés d'Orchestra appellent au secours

Un magasin Orchestra - illustration / © F3 LR
Un magasin Orchestra - illustration / © F3 LR

L'enseigne Orchestra, basée à Saint-Aunès, près de Montpellier, avait tout de la "success story" avec ses 80 mégastores et plus de 2.400 salariés en France et à l'étranger. Mais des conditions de travail exécrables ont récemment été révélées au sein de cette entreprise. Reportage.

Par Z.S. - F3 LR


Le spécialiste français des vêtements pour enfants Orchestra, basé à Saint-Aunès, près de Montpellier, a fusionné avec le numéro un des vêtements de grossesse aux Etats-Unis, Destination Maternity. Une fusion qui a accouché du numéro 1 mondial des vêtements de maternité.
 

Les salariés d'Orchestra appellent au secours


Le 20 juin dernier, le site internet Le d'oc puis Médiapart se sont fait l'écho des conditions de travail anormalement difficiles, "une pression quotidienne". Les salariés d'Orchestra appellent au secours.
 
 

"Ça va craquer, c'est obligé"


Après une vingtaine d'années de croissance grand V, Orchestra est devenu leader mondial de la mode pour enfant. Cette "success story" a été ternie le 20 juin dernier par des témoignages de salariés.
"Ça va craquer, c'est obligé. C'est une alerte rouge, urgente. (...) il existe une pression quotidienne.", déclare un salarié, qui a souhaité préserver son anonymat, à notre caméra.


Un reportage de Cybèle Plichart et François Jobard
Montpellier : "Ça va craquer, c'est obligé", les salariés d'Orchestra appellent au secours
L'enseigne Orchestra, basée à Saint-Aunès, près de Montpellier, avait tout de la "success story" avec ses 80 mégastores et plus de 2.400 salariés en France et à l'étranger. Mais des conditions de travail exécrables ont récemment été révélées au sein de cette entreprise. Reportage. - F3 LR - Un reportage de Cybèle Plichart et François Jobard
 

"Un management inexistant"


Les organisations syndicales n'existent que depuis un an et demi à Orchestra. Malgré les appels au dialogue, la direction ne répond pas aux attentes des employés. Les syndicats dénoncent avant tout un management inexistant. Selon les syndicats, le management par la peur, les burn out à répétition, voire le manque de sécurité dans l'entreprise engendrent un important turn over.

 

"Un sujet interne important" selon la direction


Comment réagit la direction ? Nous ne le saurons pas, elle n'a pas souhaité nous recevoir mais promet de rétablir le dialogue. "J'entends l'appel et l'urgence de certaines personnes par rapport à cet appel. C'est un sujet interne important qui va être travaillé avec ces personnes en direct.", déclare Thomas Hamelle, directeur général d'Orchestra, par téléphone.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus