• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

“Montpellier capital santé” : un pacte de 10 millions d'euros entre l'Etat et la métropole

Plus de 10 millions d'euros pour "Montpellier capital santé" / © Clipart
Plus de 10 millions d'euros pour "Montpellier capital santé" / © Clipart

7,1 millions d'euros apportés par l'Etat et 3, 59 millions par Montpellier Métropole. Le pacte signé ce jeudi entre le ministre de l'aménagement du Territoire Jean-Michel Baylet et le maire Philippe Saurel doit conforter et accompagner les innovations montpelliéraines en matière de santé.

Par Sylvie Bonnet

Le pacte métropolitain d'innovation signé ce jeudi entre l'Etat et la métropole de Montpellier est unique en son genre. En effet si de nombreuses agglomérations bénéficient d'un coup de pouce pour le développement de la part de l'Etat, Montpellier est la seule des 15 métropoles à avoir retenu la santé comme thématique du pacte. Concrètement ce sont plus de 10 millions d'euros qui vont être injectés pour favoriser l'innovation médicale.

"Montpellier capital santé" : un pacte de 10 millions d'euros entre l'Etat et la métropole
7,1 millions d'euros apportés par l'Etat et 3, 59 millions par Montpellier Métropole. Le pacte signé ce jeudi entre le ministre de l'aménagement du Territoire Jean-Michel Baylet et le maire Philippe Saurel doit conforter et accompagner les innovations montpelliéraines en matière de santé. - F3 LR - Reportage : Z.Soullami et E.Patricio

Montpellier capitale de la santé


J’ai décidé de faire de la santé un des enjeux prioritaires de la Métropole de Montpellier. Cet engagement s’est notamment traduit par le lancement de notre projet d’envergure ‘Montpellier Capital Santé’ 

Ces paroles de Philippe Saurel remontent à novembre dernier, lorsque le projet de pacte "capital santé" s'est dessiné. L'objectif affiché est le suivant : stimuler le développement et la croissance des entreprises, donner une visibilité européenne à Montpellier en mettant en valeur son potentiel et le dynamisme de son économie locale tout en attirant les meilleurs investisseurs et talents étrangers dans le domaine de la santé.

En présence de Jean-Michel Baylet, ministre de l'aménagement du territoire, signature à Montpellier du pacte métropolitain d'innovation axé sur la santé. / © Zakaria Soulami
En présence de Jean-Michel Baylet, ministre de l'aménagement du territoire, signature à Montpellier du pacte métropolitain d'innovation axé sur la santé. / © Zakaria Soulami

6 innovations de santé aidées


 7,1 millions d'euros de l'Etat + 3,5 millions de la Métropole. Ce sont concrêtement plus de 10 millions d'euros qui doivent venir en appui des entreprises innovantes. 6 projets structurants ont été retenus dans le cadre du Pacte.

Bio incubateur « Cyborg » de start-ups biotech (porté par le CHU de Montpellier):
Ce bio-incubateur (extension de l'Institut de Médecine Régénératrice et de Biothérapies) permettra l'implantation de start-ups en biotech pour la médecine régénératrice et les thérapies innovantes, associé à une plateforme de transposition et de production de premier niveau de biothérapies de médicaments, de thérapies innovantes.

Réseau de Développement des Solutions contre les Agents Infectieux de Montpellier (porté par l’Université de Montpellier):
 Ce réseau a pour objet de reconfigurer des équipements de haut niveau de sécurité et de confinements de l'Université de Montpellier en proposant deux niveaux de confinements de contraintes différentes afin de répondre à la demande des établissements et des industriels. Il permettra la structuration d'un réseau montpelliérain pour le développement de solutions préventives ou thérapeutiques contre les agents infectieux.

Sun-Fair (porté par l’Institut du Cancer de Montpellier) :
C'est le projet d'implantation à l'Institut du Cancer de Montpellier d'un accélérateur avec IRM intégrée. Il permettra des tests thérapeutiques au bénéfice des populations pour une amélioration des traitements. Cela permettra également d’encadrer la recherche et la formation de l’ensemble des startups associées au programme.

 Développement de la recherche et de l’innovation thérapeutique en neuroradiologie interventionnelle (porté par le CHU) : Le projet consiste à soutenir le développement de la recherche et de l'innovation thérapeutique en neuroradiologie interventionnelle par la création d'une salle d'angiographie cérébrale hybride unique en Europe sur le site de l'hôpital Gui de Chauliac du CHU de Montpellier. Cettte salle permettra une utilisation mixte en recherche clinique et recherche expérimentale.

Pôle Autonomie Santé :
C'est le projet de création d’un centre européen autour des aides techniques et technologiques pour l'autonomie des personnes en situation de handicap, avec des espaces showroom qui accueilleront des entreprises du secteur. Il intègrera les activités déjà existantes à l'Etape (showroom situé à Lattes : appartement témoin et espaces de formation).

Pépinière-incubateur (porté par l’IGH sous tutelle CNRS) :
Ce projet de construction d’un bâtiment de 3000 m² sur le site Arnaud de Villeneuve est destiné à accueillir des entreprises en mode pépinière ou en phase d’incubation dans le domaine de la Biologie-Santé. Son objectif : développer l'innovation transversale en faisant collaborer chercheurs, cliniciens, industriels et étudiants. "Incubasciences" fera l’objet d’un accompagnement particulier, sous la forme d’une première phase d’études, au premier semestre 2017.

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus