Montpellier : carnet rose au zoo du Lunaret avec trois bébés guépards

Publié le
Écrit par Bérénice Del Tatto

Le zoo du Lunaret vient d'accueillir des nouveaux pensionnaires. Trois guépards nés en octobre dernier sont désormais visibles par le public.

Duma, Djéhuti et Demba les nouveaux pensionnaires du zoo au nord de Montpellier. Bastet leur a donné naissance le 20 octobre 2021 après 91 jours de gestation. L'annonce de cette nouvelle naissance n'a été faite que hier par le zoo : "On attendait qu'ils soient prêt à affronter le monde extérieur " informe Baptiste Chenet, responsable des services animaliers du zoo du Lunaret.

"Pendant 48 heures, on a laissé les animaux seuls, au calme. On a juste apporté de la nourriture pour ne pas perturber la création du lien entre la mère et ses petits"  détaille le soigneur.

Les premiers pas

Les bébés guépards, deux femelles et un mâle, pourront commencer à sortir de leur enclos après avoir pris un peu plus d'assurance. "Pour l'instant, ils sont dans leur enclos de 11 heures jusqu'à 15 heures. Les petits ne sortent que sur les heures ensoleillées et il n'y a pas de sortie les jours de mauvais temps" raconte Baptiste Chenet.

Les bébés guépards sont suivis de très près par les équipes du zoo de Lunaret. Leur taux de mortalité dans la nature comme en captivité est très élevé. Des protocoles sont alors mis en place. Le chef animalier du zoo éclaire : "Les petits sont pesés tous les jours, le seule information pour savoir si leur mère produit assez de lait et qu'ils n'ont pas de maladie est la prise de poids."

Des petits en bonne santé, une équipe comblée

Duma, Djéhuti et Demba sont en forme : ils prennent du poids et leur courbe de croissance est régulière. Leur mère, elle-même issue d'une portée née au Lunaret en 2018, s'occupe bien d'eux. Pourtant, l'instinct maternel n'est pas inné chez ces félins.

L'attachement est un mythe, une construction humaine. La réalité biologique est toute autre : ce n'est pas parce qu'une femelle a mis bas que l'attachement est là, il y a souvent des abandons.

Baptiste Chenet, responsable des services animaliers du zoo du Lunaret

Tout s'est bien passé pour Bastet et sa progéniture, une satisfaction de plus pour l'équipe animalière  : "Même si on a déjà vu plusieurs naissances, c'est toujours une récompense de notre travail d'équipe et ça fait plaisir, on ne s'en lasse pas " témoigne leur responsable.

Nés pour conserver l'espèce

Le Parc de Lunaret participe au Programme de conservation ex situ de l’EAZA (EEP) des guépards d’Afrique australe. Le programme vise à maintenir une population de guépards ex situ stable et à sensibiliser à la conservation de l'espèce. 

Les trois petits resteront avec leur mère jusqu'à leur émancipation atteinte à l'âge de un an et demi. Ils seront ensuite transférés vers d'autres zoos pour la conservation de l'espèce. "On peut s'y attacher mais il faut savoir dès le début que les animaux sont prêts à partir" témoigne Bapstiste Chenet.

Le guépard est aujourd’hui une espèce menacée d’extinction dite "vulnérable" sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). A l'état sauvage, seuls 8000 guépards sont recensés actuellement.