Montpellier : un cluster fait 7 décès et 32 cas positifs au Covid-19 à l'Ehpad Les Aubes

Un cluster s'est déclaré dans l'Ehpad les Aubes, à Montpellier, où 7 personnes sont décédées et 32 cas positifs au Covid-19 ont été recensés sur 82 résidents. Une vingtaine de soignants ont également contracté le virus depuis plusieurs semaines.
Un résident de 87 ans est décédé brutalement du coronavirus jeudi 5 novembre à L'Ehpad Les Aubes de Montpellier
Un résident de 87 ans est décédé brutalement du coronavirus jeudi 5 novembre à L'Ehpad Les Aubes de Montpellier © Emma Derome / FTV
Les cas positifs au Covid-19 se sont multipliés dans l'Ehpad du quartier les Aubes, à Montpellier. Depuis une vingtaine de jours, 7 résidents sont décédés des suites du coronavirus, et 32 cas positifs ont été recensés sur 82 résidents. Parmi eux, 12 personnes sont particulièrement surveillées, un vingtaine d'entre-eux sont asymptomatiques et une vingtaine ne sont plus positifs à ce jour. 

Selon le directeur du Centre communal d'action sociale (CCAS) qui gère la résidence, M'hamed Belhandouz, 22 soignants ont également été testés positifs en une vingtaine de jours, et 10 sont toujours atteints du Covid-19. "Tous ont été renvoyés chez eux", précise-t-il, concédant "une envolée" du nombre de cas cette semaine. Trois autres résidents sont également récemment décédés "de mort naturelle".

Une mort foudroyante   

La famille de M. Gary, âgé de 87 ans et résident de cet Ehpad, est dans l'incompréhension. Sa petite-fille avait chaque semaine des nouvelles de son grand-père, à qui elle ne peut plus rendre visite depuis un mois. "Chaque week-end on nous prévient qu'il est négatif au test PCR pour le Covid, et d'un seul coup, mardi, on nous a dit de venir en urgence parce qu'il était très mal", raconte Marie Gonzalez. Son grand-père a finalement été testé positif au test anti-génique. Dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 novembre, soit moins de 48 heures après, il est décédé des suites du coronavirus.

"Dès que nous avons eu plus de cinq cas, nous avons mis en place des tests massifs chaque semaine", explique M'hamed Belhandouz. "Un confinement a été mis en place pour les résidents et les visites ont été stoppées", ajoute-t-il. Un protocole de protection sanitaire renforcé à été mis en place pour le personnel soignant.
 
La famille du défunt assure avoir vu des résidents "se promener" dans l'Ehpad et reproche à la direction un manque de communication. Le directeur du CCAS de Montpellier assure faire preuve d'une totale transparence sur la situation. "Certains centenaires sont épargnés, et on ne sait pas pourquoi, certains résidents de 80 ans, sans pathologies particulièrement aggravantes, sont emportés très rapidement, malheureusement."
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société faits divers