Montpellier : deux hommes interpellés pour avoir agressé un joggeur à la Mosson

Une Voiture de police - image d'illustration. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Une Voiture de police - image d'illustration. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Un homme de 60 ans, qui faisait du jogging un dimanche matin dans le quartier de la Paillade à Montpellier, a été agressé au couteau par deux hommes. Roué de coups et poignardé, le joggeur a été sauvé de justesse. Ses agresseurs ont été arrêtés.

Par Isabelle Bris

Selon la direction départementale de la sécurité publique de l'Hérault (DDSP 34), les faits remontent au 5 janvier dernier. 

Ce dimanche là, vers 9 h 30, un joggeur a été bousculé par deux individus, âgés de 21 et 29 ans, à la Mosson, quartier populaire de Montpellier.

Dans la bagarre qui s'en est suivie, la victime, âgée de 60 ans, a été rouée de coups. Le sexagénaire a reçu un coup de couteau dans l’artère fémorale et s'est écroulé au milieu de la chaussée, dans le coma.

Un passant lui a porté secours avant qu'il soit pris en charge par les pompiers. Son pronostic vital étant engagé, le joggeur a été transporté d'urgence au CHU où il a pu être opéré et sauvé.

Un des suspects interpellé à la Mosson


Grâce aux images de vidéo surveillance, la police a pu identifier les auteurs. Ils ont notamment été filmés en train d'inhaler du protoxyde d’azote (gaz hilarant) dans une voiture, avant les faits.

Le 13 janvier, le plus jeunes des deux a été interpellé à son domicile à la Mosson. Lors de la perquisition, les enquêteurs ont retrouvé les vêtements qu’il portait le jour de l'agression.

Placé en garde à vue lundi dernier, il a donné l'identité de son présumé complice qui serait, selon ses dires, l'auteur du coup de couteau.

Ce dernier était déjà en prison, à la maison d'arrêt de Villeneuve-les-Maguelone près de Montpellier dans l'Héraut, depuis trois jours pour d'autres faits de violence.

Extrait de sa cellule pour être entendu, il a été déféré au parquet  mercredi soir. La justice a requalifié l'affaire en tentative d’homicide volontaire avec arme.

La victime, qui a 15 jours d'interruption temporaire de travail (ITT), a reconnu l'un de ses agresseurs, le plus âgés des deux, ceui qui lui a porté le coup de couteau.

Le jugement devrait avoir lieu le  26 février.
 

Sur le même sujet

Les + Lus