Montpellier : l'élu du Parti animaliste Eddine Ariztegui pris violemment à partie sur les réseaux sociaux

Eddine Ariztegui, élu du Parti animaliste à Montpellier, est pris à partie par des centaines de messages et commentaires sur les réseaux sociaux suite à la décision municipale de résilier des conventions de chasse sur la commune. Certains messages sont aussi racistes et homophobes. 

Eddine Ariztegui, adjoint au maire délégué au bien-être animal, a reçu des centaines de commentaires injurieux sur les réseaux sociaux.
Eddine Ariztegui, adjoint au maire délégué au bien-être animal, a reçu des centaines de commentaires injurieux sur les réseaux sociaux. © F3LR

Suite à la décision municipale mi-décembre de résilier des conventions de mise à disposition de terrains publics pour une activité de chasse sur l’ensemble des terrains municipaux, l’élu du Parti animaliste, Eddine Ariztegui, a été pris pour cible par des centaines de tweets et de commentaires injurieux sur ses comptes Twitter et Facebook. 

Suite à la parution de cette décision sur mes comptes des réseaux sociaux, j'ai reçu 700 commentaires, la plupart injurieux. Ils émanaient de personnes pro-chasse, c'est une action qui à l'air concertée de leur part..

Eddine Ariztegui, élu Parti Animaliste à Montpellier

 

 

L'élu a reçu 700 commentaires, la plupart injurieux
L'élu a reçu 700 commentaires, la plupart injurieux © Eddine Ariztegui

 

C'est le premier mandat d' Eddine Ariztegui, adjoint du maire délégué au bien-être animal à Montpellier. Agé de 32 ans, il travaille dans les ressources humaines et est l'un des 12 conseillers municipaux du Parti animaliste élus en France lors des élections de 2020. Il est profondément choqué :  "  J'ai aussi reçu des messages et commentaires très violents à caractère raciste et homophobe, notamment suite à la célébration d'un mariage homosexuel en mairie, "  souligne l'élu. 

 

De nombreux messages sont racistes ou homophobes
De nombreux messages sont racistes ou homophobes © Eddine Ariztegui

 

Une plainte envisagée

On réfléchit avec le cabinet du maire à aller en justice et à dénoncer cette affaire au  Procureur, ces propos sont illégaux !

Eddine Ariztegui, élu du Parti animaliste de Montpellier

 

L' adjoint au maire est soutenu par son parti qui dénonce fermement l’ensemble de ces propos et apporte son entier soutien à son élu " Ces attaques confortent plus encore la détermination du Parti animaliste et de ses membres à protéger les animaux".

Le reportage à Montpellier de Caroline Agullo et Juliette Mörch pour France 3 Languedoc-Roussillon.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique animaux nature justice société