Montpellier : le futur stade Louis-Nicollin a-t-il enfin trouvé son emplacement ?

Montpellier - le futur quartier Cambacérès en plein travaux - 2019. / © FTV
Montpellier - le futur quartier Cambacérès en plein travaux - 2019. / © FTV

Le maire de Montpellier et président de la métropole, Philippe Saurel, l’a annoncé ce dimanche 29 décembre : le nouveau stade du MHSC sera construit au bord de l’autoroute A9, dans la zac de Cambacérès.

Par Valentin Chatelier

Est-ce la fin d’un dossier qui dure depuis maintenant plusieurs années ?  C’est en tout cas ce qu’a annoncé le maire de Montpellier et président de la métropole, ce dimanche 29 décembre. Philippe Saurel a en effet dévoilé l’emplacement du futur stade du club de football de Montpellier. 

La nouvelle enceinte du MHSC devrait se situer dans la zac de Cambacérès, au bord de l’autoroute A9. Le stade de 25 000 places, baptisé Louis Nicollin en l’honneur de l’ancien président du club, décédé en 2017, s’installerait ainsi à proximité de la gare TGV Montpellier-Sud-de-France.

Mais cette annonce intervient quelques années après le début du projet. Et surtout, après plusieurs idées d’emplacements qui ont dû être abandonnées.
 

Le stade de la Mosson en zone inondable 


Tout débute en 2014. Le stade de la Mosson, où joue le Montpellier HSC depuis les années 1970, subit des inondations le 30 septembre et 7 octobre. Le terrain et la pelouse sont dévastés, les installations couvertes de boues… le club qui évolue en Ligue 1 doit pendant plusieurs mois jouer ses matches à domicile dans un autre stade. Le stade de la Mosson est situé au nord de la ville, dans une zone inondable.

 
Montpellier - le stade de La Mosson après sa 2e inondation en une semaine - 7 octobre 2014 / © FTV
Montpellier - le stade de La Mosson après sa 2e inondation en une semaine - 7 octobre 2014 / © FTV



Deux années plus tard, en 2016, le projet d’un futur stade à Montpellier est officiellement lancé. "Les études de faisabilité débuteront en 2017, nous espérons poser la première pierre avant la fin de mon mandat”, précise alors Philippe Saurel, le maire de la ville.
 

Le projet officiellement lancé en 2016


La question du nouvel emplacement se pose très vite. Deux options sont avancées : soit au Val de Saporta, à la limite des communes de Montpellier et de Lattes, soit près du centre commercial Odysseum.

L’objectif est de construire un complexe avec le stade, des restaurants, une salle de spectacle, un musée, un espace hôtelier et même un incubateur d’entreprises


Coup d’arrêt en juin 2019


La métropole pense également à un emplacement au bord de l’A709, à proximité du château de la Mogère. Mais ce dernier est classé monument historique. Cette idée est abandonnée. 

Le futur stade Louis Nicollin doit finalement s’installer au coeur de la zac de Cambacérès. Mais en juin 2019, c’est un véritable coup d’arrêt. Le stade ne pourra pas être construit à l’emplacement prévu : le plan d’exposition au bruit de l’aéroport, qui limite les permis de construire, a été modifié. En cause : l’accroissement du trafic aérien.

Cette annonce du maire de Montpellier, le 29 décembre 2019, est donc un nouvel épisode dans ce feuilleton qui dure depuis plusieurs années. L’emplacement “définitif” est toujours dans la zac de Cambacérès, mais cette fois-ci juste à côté de l’autoroute A9. Le projet devrait être largement débattu pendant la campagne des élections municipales de 2020.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus