Montpellier : intervention du GIGN pour trafic de stupéfiants, des armes saisies et dix interpellations réalisées

Une centaine de gendarmes était mobilisée à Montpellier ce lundi matin, dans le cadre d'une opération judiciaire pour trafic de stupéfiants. L'antenne d'Orange du GIGN était sur place. Au terme des perquisitions et des interpellations, dix personnes ont été placées en garde à vue.

Dans le cadre d'une opération judiciaire pour trafic de stupéfiants, le GIGN intervient ce lundi 31 mai 2021 dans un bâtiment du quartier Hôpitaux-Facultés, à Montpellier (Hérault).
Dans le cadre d'une opération judiciaire pour trafic de stupéfiants, le GIGN intervient ce lundi 31 mai 2021 dans un bâtiment du quartier Hôpitaux-Facultés, à Montpellier (Hérault). © FTV / T. Will

Ce lundi 31 mai, la gendarmerie a mené une opération de grande envergure à Montpellier (Hérault), dans le quartier Hôpitaux-Facultés.

Le GIGN et le PSIG Sabre de la compagnie de gendarmerie de Castelnau-le-Lez étaient présents sur place. Cette intervention s'inscrivait dans une opération judiciaire menée par la section de recherche de Montpellier pour trafic de stupéfiants. Selon des témoins sur place, l'opération aurait commencé vers 7h ce matin.

Des interpellations et des perquisitions ont été réalisées. Ce lundi soir, dix personnes se trouvent en garde à vue. Des stupéfiants et des armes auraient été saisis, selon une source proche de l'enquête.

Cette intervention s'est déroulée aux abords du rond-point Philippidès, au niveau de l'allée Pierre Blanchet. La circulation n'a pas été bloquée.

En tout, une centaine de gendarmes a été mobilisée : l'antenne d'Orange du GIGN (groupe d'intervention de la gendarmerie nationale), ainsi que le Peloton de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie (PSIG) de l'Hérault. Des gendarmes mobiles étaient également présents en renfort. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité drogue