Montpellier : cinq interpellations suite aux violences de la manifestation en soutien aux « convois de la liberté »

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Mercier .

Des milliers de gilets jaunes et anti-pass sanitaires se sont rassemblés à Montpellier ce samedi 12 février pour soutenir le mouvement des « convoi de la liberté ». La manifestation a été marquée par de nombreux actes de vandalisme. Cinq personnes ont été interpellées.

Gilets jaunes et anti-pass sanitaire se sont donné rendez-vous samedi 12 février en début d’après-midi sur la place de la Comédie à Montpellier pour manifester leur soutien aux « convois de la liberté », ce mouvement international contre les restrictions dues à la crise sanitaire.

Entre 2500 et 5000 manifestants, étaient présents : des gilets jaunes en tête de cortège, suivi des opposants au pass sanitaires. La situation très tendue dès le départ, avec 80 CRS déployés, a rapidement dégénéré. Une centaine de blacks blocs vêtus de noir, ont semé le trouble.

Les premiers incidents ont eu lieu devant la préfecture avec des échanges de jets de projectiles et de gaz lacrymogènes.

Les violences se sont intensifiées dans le centre-ville avec des poubelles incendiées et vitres brisées. Rue de Maguelone, deux banques ont été prises pour cible. Les vitrines de la BNP Paribas et la SMC ont été vandalisées. 

La situation est restée tendue jusqu'en début de soirée. Un feu de poubelle s'est encore déclaré rue de Verdun.

 Selon la direction départementale de la sécurité publique de l'Hérault (DDSPP), les forces de l'ordre ont interpellé cinq personnes en marge de la manifestation. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité