• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : observer les étoiles depuis son canapé

Le télescope Stelinna - 28 mai 2018 / © France 3 LR S.Vanni
Le télescope Stelinna - 28 mai 2018 / © France 3 LR S.Vanni

Observer les étoiles sans bouger de son canapé est désormais possible. Une start-up de Montpellier a inventé le premier télescope connecté beaucoup plus simple d'utilisation et plus convivial qu'un appareil traditionnel. Reportage.

Par Joane Mériot

Ce boitier blanc au design high tech, permet d’observer les étoiles depuis son canapé et en famille. Le premier télescope du monde 3.0 piloté par un téléphone. Il permet d’observer les constellations sur l’écran d’une tablette ou d’un portable.

Stellina a été conçu au sein même du BIC à Montpellier, par la start-up montpelliéraine Vaonis. A la tête de Vaonis, Ciryl Dupuis. Il nous a expliqué la grande différence avec un téléscope normale :

La grande différence avec un télescope c’est qu’il n’y a pas besoin de rajouter quelque chose pour pouvoir observer les étoiles de près, tout est déjà dans l’instrument.

Le reportage de Jean-Phillipe Faure et François Jobart
 

Montpellier : observer les étoiles depuis son canapé
Observer les étoiles sans bouger de son canapé est désormais possible. Une start-up de Montpellier a inventé le premier télescope connecté beaucoup plus simple d'utilisation et plus convivial qu'un appareil traditionnel. Reportage. - France 3 LR - Jean-Philippe Faure et François Jobart

Présenté d'abord au CES de Las Vegas, plus important salon mondial dédié aux nouvelles technologies. Il a de nouveau voyagé Outre-Atlantique il y a quelques semaines puisqu’il était au design Store du MoMA, le mythique musée d’art moderne de New York. 

C’est notre cœur de cible, les personnes qui aiment le design, les sciences, le high tech, et qui peuvent aussi se permettre un achat coup de cœur.


Disponible en ligne puis en magasin d'ici la fin de l'année, il faudra tout de même vous acquitter de la somme de 2200 euros pour le ramener à la maison.

Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus