Montpellier : les personnels des crèches en grève pour dénoncer une réforme de l'accueil des enfants

Des crèches et des centres d'accueil de la petite enfance étaient en grève et donc souvent fermés ce mardi, notamment à Montpellier. Les personnels et les parents refusent une réforme qui assouplirait les normes d'accueil des petits. Ils ont manifesté contre ce projet.

Montpellier : les personnels des crèches en grève pour dénoncer une réforme de l'accueil des enfants - 14 janvier 2020.
Montpellier : les personnels des crèches en grève pour dénoncer une réforme de l'accueil des enfants - 14 janvier 2020. © F3 LR

Les portes de nombreuses crèches sont restées closes ce mardi. La majorité du personnel éducatif a suivi un mouvement national de grève. Ces professionnels de la petite enfance, soutenus par les parents, refusent un projet de réforme des normes d'accueil collectif des enfants.
 

Manifestation à Montpellier


A Montpellier, ils avaient rendez-vous devant la préfecture de l'Hérault pour dire non à la réforme en réflexion au gouvernement.
 

On ne pourra plus être à la disposition des enfants comme aujourd'hui car ils seront plus nombreux. Et puis, il y a les soins à donner à chacun des petits, on aura moins de temps. Les conditions d'accueil vont se dégrader..." explique Capucine Bouchenoir, éducatrice de jeunes enfants.


Beaucoup de parents soutiennent le mouvement. Impossible pour eux, d'accepter que leurs enfants soient en surnombre dans des sections déjà surcharchées. On entendait : "non aux bébés serrés commes des sardines !".
C'est une question de sécurité.
 

Personne ne peut dire oui à celà. On parle de bébés de quelques mois seulement... Déjà, nous seuls à la maison, on a du mal avec un... alors s'il y en a plus !

  

Pas de bébé à la consigne 


Ce que dénoncent les grévistes, ce sont les nouvelles normes qui pourraient régir la gestion et l'organisation des crèches, à l'avenir. Pour eux, il ne faut pas revenir sur le système existant.

Aujourd'hui, il faut 1 adulte pour 5 enfants de moins de 18 mois et une surface de 7 mètres carré par enfants.

2 points importants sur lesquels les personnels d'encadrement des crèches espèrent être entendus par le gouvernement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société jeunesse famille grève économie social manifestation politique