• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : et les prénoms les plus donnés en 2018 sont…

Illustration / © 6PA/MAXPPP
Illustration / © 6PA/MAXPPP

Au palmarès des prénoms les plus donnés à Montpellier en 2018, Emma arrive en tête côté filles. Côté garçons, égalité entre Léo et Gabriel.
 

Par Richard Duclos

Il y a quelques jours, la ville de Montpellier a révélé le top 50 des prénoms les plus donnés aux nouveau-nés pour l’année 2018. Pour les garçons, c’est les prénoms Léo et Gabriel qui l’emportent avec 75 naissances chacun, quand pour les filles, c’est le prénom Emma, donné 57 fois, qui arrive en tête.

Les 10 prénoms qui ont été le plus donnés pour les garçons sont :

Léo et Gabriel (75 naissances)
Adam (66)
Raphaël (58)
Louis (56)
Arthur (49)
Jules (47)
Amir et Lucas (46)
Paul (44)


Le top 10 pour les filles :

Emma (57 naissances)
Jade et Louise (54)
Lina (44)
Lou (42)
Nour et Alice (38)
Mila (37)
Lucie (35)
Eva et Chloé (34)

Du changement mais pas de grand bouleversement donc par rapport à l’année précédente. En 2017 côté garçons, c’est Adam qui l’emportait. Les prénoms Léo et Gabriel étaient respectivement à la 2ème place et 5ème place. A noter que le prénom Nathan, dans le top 10 en 2017, n’est pas dans le top 50 en 2018.
 


Côté filles, le prénom Emma passe de la 3ème à la 1ère place, détrônant ainsi le prénom Mila, rétrogradé à la 8ème place. Les prénoms Nour, Lucie, Eva et Chloé font leur entrée dans le top 10, sortant les prénoms Léa, Lou, Manon et Inès.
 

Emma et Lucas toujours en tête



Si l’on regarde la liste des prénoms les plus donnés à Montpellier depuis 2000, Emma et Lucas restent encore et toujours indéboulonnables, donnés respectivement 1283 et 1230 fois au cours des 18 dernières années.

Le top 5 pour les filles :

Emma
Léa
Manon
Jade
Chloé

Le top 5 pour les garçons :

Lucas
Hugo
Adam
Enzo
Léo
 

Et pour 2019 ?



D’après l’Officiel des prénoms 2019, les petits Gabriel, Léo, Louise, ou encore Raphaël et Emma seront toujours aussi nombreux à naître cette année en France. Mais les prénoms "caméléons", ou multiculturels, devraient continuer leur percée. Par exemple, Lina, à la fois d’origine grecque, arabe et chinoise.


 

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus