Montpellier : une clinique détecte et prend en charge le "covid long"

C'est une première en France. La clinique Clémentville de Montpellier détecte et prend en charge les patients atteints de "Covid long" après un bilan complet effectué en quelques heures. 

Un bilan complet est réalisé pour détecter le " Covid long "
Un bilan complet est réalisé pour détecter le " Covid long " © N.Chatail FTV

Atteinte du Covid en avril 2020, Nelly Echinard a vu sa vie basculer. Après des mois de symptômes plus ou moins aiguës, le quotidien de cette jeune femme s'est transformé en cauchemar.

 " Au mois de janvier, j'ai eu à nouveau des symptomes : des céphalées, la fatigue, des troubles de concentration de plus en plus importants et des vertiges...j'ai dû arrêter de travailler et depuis, je n'ai pas pu reprendre , " explique la jeune femme alitée à la clinique Clémentville de Montpellier et dans l'attente d'examens.  

 Nelly inaugure le parcours pluridisciplinaire " Covid long " de la clinique. Avec une série d'examens qui s'enchaînent. Et cela commence par un scanner des poumons.

Les poumons sont souvent un des organes les plus atteints par l'infection au covid. Il y a des atteintes chroniques qui peuvent survenir avec derrière des personnes qui ont des insuffisances respiratoires ou des lésions qu'il faut surveiller, voir traiter . 

Docteur Jérôme Larché, Médecin référant infectiologie Oc Santé

Ce bilan  "Covid long " est une première en France. Il permet d'effectuer sur un même site et en quelques heures, ce qui d'ordinaire, prendrait plusieurs mois.

 " C'est bien, c'est vraiment fou d'avoir autant de rendez-vous en si peu de temps avec autant de spécialistes et d'avoir autant de réponses rapidement, " se réjouit la jeune femme qui est infirmière en Ehpad. 

Une demande croissante

En charge du dispositif, le docteur Larché consulte toute la journée, y compris à distance. Avec toujours le même objectif.

 " L'enjeu va être de ne pas passer à côté d'un diagnostic, d'être sûr qu'il n'y a pas des problèmes qui en terme de gravité nécessitent une prise en charge immédiate,  et ensuite de déterminer quel est le meilleur parcours de soins thérapeutiques et de suivi que l'on peut proposer , " explique le Docteur Jérôme Larché, médecin référant infectiologie Oc Santé.
 

Le médecin veut établir une procédure réplicable ailleurs. Car la demande est croissante.

Nous avons des plannings qui sont complets jusqu'au mois de juillet. Hors, vu le nombre de patients atteints du Covid pendant la 1ère et 2ème vague qui arrivent à nous aujourd'hui, et la 3ème vague qui va arriver dans quelques mois, il est évident que nous allons manquer de ressources médicales pour faire face à cet afflux. 

Claire Margarit, Directrice de la clinique Clémentville

Détecter le Covid long est devenu un enjeu majeur. La maladie toucherait un million de Français victimes du Coronavirus. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société