• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : rentrée sous surveillance à l'université Paul Valéry

Les portes d'accès aux bâtiments universitaires ont été débloquées pendant cette semaine de vacances à l'université Paul Valéry de Montpellier. Selon la direction, plusieurs bennes, remplies de chaises et de tables, ont du être jetées aux ordures. / © Photo F3 I.Bris
Les portes d'accès aux bâtiments universitaires ont été débloquées pendant cette semaine de vacances à l'université Paul Valéry de Montpellier. Selon la direction, plusieurs bennes, remplies de chaises et de tables, ont du être jetées aux ordures. / © Photo F3 I.Bris

Selon la direction de la faculté de Lettres de Montpellier, l'accès au campus sera filtré lundi prochain, jour de la rentrée, après une semaine de vacances. Seuls le personnel et les étudiants de l'université seront admis. Une précaution liée à une semaine sociale chargée.

Par Isabelle Bris

La direction de l'université a prévenu étudiants, étudiantes et personnel par mail mercredi soir : la rentrée s'effectuera sous surveillance lundi 30 avril à la fac Paul Valéry de Montpellier.

La sécurité sera renforcée sur les campus : pour prévenir tout risque de débordement, les entrées de Saint-Charles comme de la Route de Mende seront limitées.
 

Les voitures ne seront pas autorisées sur les parkings des deux sites et les accès aux bâtiments se feront sur présentation des cartes professionnelles pour (...) vérifier que seuls les collègues et les étudiant-e-s de l'établissement puissent accéder au campus." peut on lire dans le communiqué de l'université.


La direction affirme avoir pris ces précautions particulières car elle s'attend à une semaine sociale agitée avec une série de manifestations annoncées du 1er au 3 mai.


Trois bennes de chaises et de tables inutilisables aux ordures


Toutes les entrées des bâtiments ont été libérées des encombrants qui les obstruaient. Selon  la direction, il a fallu encore jeter beaucoup de tables et de chaises devenues inutilisables : de quoi remplir trois nouvelles bennes. 

Lundi 30 avril, tous les personnels, enseignants comme administratifs et techniques, devraient pourvoir récupérer leurs locaux et leurs espaces de travail.

Le blocage n'est plus d'actualité" affirme Patrick Gilli, le président de l'Université Paul Valéry.


La police judiciaire était intervenue lundi 23 à la faculté de lettres, sur un site quasi désert à cause des vacances. Les policiers ont constaté les dégradations commises, principalement des tags.

Ils sont estimés à 300.000 euros par l'université : une somme qui comprend, outre les travaux de peinture à venir, les dégâts commis sur les serveurs informatiques et les paiements des sociétés de sécurité extérieures. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus